Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

LE PREMIER MINISTRE TAIT LE DRAME DU VIH/SIDA par Fatimata Mohamédou Ball

La stigmatisation et la discrimination envers les malades du Sida sont monnaie courante en Mauritanie. Leur forme la plus vicieuse se trouve dans l’institution censée les combattre, le silence étant leur arme favorite. Pour preuve, le Premier Ministre Moulaye Ould Mohamed Laghdhaf en présentant sa Déclaration de Politique Générale 2010 il y a quatre jours à l’assemblée nationale n’a pas dit un mot sur le VIH/SIDA.


LE PREMIER MINISTRE TAIT LE DRAME DU VIH/SIDA par Fatimata Mohamédou Ball
Cette maladie sournoise qui progresse pourtant tous les jours dans le pays avec comme meilleur allié pour sa propagation la culture du silence.
Nous sommes plus de 2800 personnes actuellement suivies sans compter ceux qui sont dans l’ombre, nous passer sous silence est tout simplement inacceptable.

Au Premier Ministre, je pose des questions:

Et NOUS ? Existons-nous ou sommes-nous seulement le fruit de notre propre imagination ?

Que faites-vous du programme national de lutte contre le VIH/sida? Ou l’avez vous rayé des vos préoccupations ?

Monsieur le Premier Ministre, soyez assuré que nous ne nous laisserons pas balayer comme une simple poussière dans l’œil.

La détresse de toute une communauté et la santé de tout un pays méritent mieux.

Je ne finirai pas sans indexer les députés de l’assemblée Nationale qui n’ont pas joué le rôle de contrôle de la bonne exécution de tous les programmes nationaux.

Ne posant pas une seule question sur cette pandémie aussi morbide et mortelle que le VIH/SIDA ; ils se sont seulement cantonnés dans un débat polico-politicien.

Fatimata Mohamédou Ball
Représentante des Malades du Sida en Mauritanie

SOS DISCRIMINES


Note :
Source : Sos Discriminés
via ajd/mr
Mercredi 13 Janvier 2010 - 13:03
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Bechir le 15/01/2010 00:12
Le Sida en Mauritanie, l'arbre qui cache la foret du racimse

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541