Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

La Colonie mauritanienne au Gabon demande l’intervention du Président et du MAEC pour mettre fin à ses souffrances.


La Colonie mauritanienne au Gabon demande l’intervention du Président et du MAEC pour mettre fin à ses souffrances.
La colonie mauritanienne au Gabon a demandé, dans un communiqué, dont copie est parvenue à l’ANI, au président de la République et au Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération d’intervenir rapidement afin de soulager ses souffrances et lui apporter le soutien moral et matériel necessaire.

Après les émeutes des villes gabonaises de Libreville et de Port Gentil déclenchées après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle qui vient d’avoir lieu dans ce pays, la communauté mauritanienne a connu des pertes matérielles considérables. ANI publie le texte de cet appel de détresse de la colonie mauritanienne au Gabon :

SOS de la colonie mauritanienne au Gabon

A Son Excellence le Président Mohamed Ould Abdel Aziz
A Son Excellence le ministre des Affaires Etrangères Dr Naha Mint Hamdi Ould Mouknass
A tous les acteurs politiques de Mauritanie

La communauté mauritanienne au Gabon, avec plus de 5000 personnes gère des investissements considérables dans ce pays. Elle traverse actuellement une phase dangereuse de son histoire.

Après l'élection contestée par l’opposition du nouveau Président, M. Ali Bongo, nos vies et biens sont devenus la cible des instigateurs des émeutes dans la capitale et à Port Gentil.

A un moment où ceux de Port Gentil sont restés accrochés à cette ville/île après avoir perdu toutes leurs richesses, ceux de Libreville n’ont pas été épargnés. Plus de 20 boutiques ont été pillées ; ce qui veut dire que des richesses énormes appartenant à des ressortissants mauritaniens sont parties en fumée. Certaines pertes se chiffrent, individuellement, à des centaines de millions. La majorité de nos ressortissants vivent dans des zones à haut risque, déjà embrasées où en phase de l’être.

Son Excellence le Président Mohamed Ould Abdel Aziz,
Son Excellence le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Dr Naha Mint Hamdi Ould Mouknass

Nous vivons dans ces conditions difficiles, bien entendu, dans l’absence totale de toute présence officielle à la différence d'autres communautés qui reçoivent le soutien de leurs ambassades ou consulats, lesquels travaillant à chaque fois à trouver une meilleure indemnisation des pertes occasionnées à leur ressortissants dan telles circonstances. Pour notre cas, nous avons toujours compté sur nos propres moyens et sur Allah, pour nous mobiliser afin de nous entraider.

Tout cela se fait en l'absence du Consul Honoraire, ayant élu domicile, de façon permanente, à Dubai, depuis presque une décennie, pour n’être ici qu’à de rares occasions, notamment quand des délégations officielles sont de passage dans ce pays, pour rentrer immédiatement après le départ de celles-ci.

Le consul ne s’est pas seulement suffi de cette absence permanente, mais il s’est opposé à la formation du Bureau de la communauté.

L’occasion nous a été donnée, lors de la dernière visite de Mme Naha Mint Meknass Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, pour tirer la sonnette d’alarme. C’était aussi l’occasion, pour nous, de recevoir des engagements de Mme le Ministre, dont nous avons, aujourd’hui, plus que jamais besoin. Nous espérons que ces promesses puissent se réaliser aujourd’hui.

Son Excellence le Président Mohamed Ould Abdel Aziz, est au centre de nos espoirs et de nos attentes.

Nous souhaitons, à ce titre, son intervention personnelle pour soulager nos souffrances et apporter l'appui moral et matériel dont nous avons tant besoin.

Nous voulons faire sentir au Président de la République que nous appartenons à un pays qui étend sa protection à tous ses ressortissants, où qu’ils se trouvent.

Nous espérons aussi trouver en vous, le meilleur appui affectif et moral, surtout à un moment où nous traversons cette tragédie, loin de notre pays.

Son Excellence le Président de la République

Il n’est pas encore trop tard pour votre intervention, car le danger demeure encore et la menace est réelle, nous sommes dans l’attente de votre intervention rapide et efficace


En conclusion, veuillez agréer, M. le président l’assurance de notre gratitude de nos meilleurs sentiments de respect.

La communauté mauritanienne au Gabon

source :ANI
Samedi 5 Septembre 2009 - 21:56
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Xmandiallo le 06/09/2009 23:36
J'espère que les maures boutiquiers au gabon comprendront la souffrance des noirs 1989 dans leur propre pays démunis de tous leurs biens, jusqu'à aujourd'hui n'ont jamais été indemnisés . Nous attendons la réponse d'Aziz sur cet appel d'urgence de la communauté mauritanienne au Gabon pour nous fixer de notre propre sort chez nous. Mr le président, vous devrez être juste envers tous les mauritaniens et respecter les droits de tout un chacun sans distinction de race, c'est en ce moment seulement que vous pourrez apporter un changement pendant votre mandat.
Mr le Président n'oubliez pas vos promesses pendant votre campagne, les pauvres et les noirs int voté pour vous en espérant que vous serez capable de changer notre pays dans la situation catastrophique où il se trouve. Mr le président , n'oubliez pas le dossier du passif humanitaire qui attend toujours et que vous cherchez par tous les moyens à bacler le travail de plus de 20 ans .
JUSTICE POUR TOUS

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541