Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

La Croix-rouge sonne l'alerte : Le Sénégal n’est pas à l’abri d’une grippe H1N1


La Croix-rouge sonne l'alerte : Le Sénégal n’est pas à l’abri d’une grippe H1N1
Aucun cas de grippe H1N1 n’a été déclaré au Sénégal. Mais cette pandémie étant présente dans des pays limitrophes comme le Mali et la Mauritanie, la Croix-rouge sénégalaise s’attend au pire et se prépare en conséquence.

La Croix-rouge sénégalaise a tiré hier la sonnette d’alarme. ‘Le Sénégal n’est pas à l’abri d’une grippe et de sérieuses menaces pèsent sur notre pays’, a alerté le Docteur Abdoulaye Wane, coordonnateur national du Projet H2p de préparation et de réponse à la grippe de la Croix rouge sénégalaise. Ce dernier, qui faisait face à la presse dans les locaux de la Fédération internationale de la Croix-rouge et du Croissant-rouge (Ficr), estime que ‘les cas officiellement déclarés au niveau des pays limitrophes comme le Mali et la Mauritanie suffisent pour sonner l’alerte précoce’. Selon le Docteur Wane, ces pays ont des frontières communes avec le Sénégal et les échanges commerciaux se font régulièrement entre eux. D’où la nécessité de mettre en place un Plan national et régional de riposte à la pandémie de grippe H1n1 appelée également grippe humaine, alerte le spécialiste en épidémiologie de la Croix-rouge sénégalaise.

Selon la Croix-rouge sénégalaise, réunie en atelier d’élaboration de ce plan, cette riposte se veut la plus alarmiste possible. ‘Nous n’avons pas encore enregistré de cas de grippe, mais la Croix-rouge sénégalaise se prépare depuis un an à faire face à un éventuel cas’, déclare le Docteur Wane qui précise qu’à 90 %, la Croix-rouge sénégalaise est prête à accompagner le gouvernement sénégalais dans la riposte.

Dans le cadre de l’élaboration de son plan de riposte, la Croix-rouge sénégalaise, organisme spécialisé dans la réponse aux urgences sanitaires et catastrophiques, s’est basée sur un scénario alarmant. Dans ce scénario ‘fictif’ sous forme d’exercice de simulation, six cas confirmés de grippe sont déclarés au Mali au même moment, le Sénégal s’apprête à organiser une grande manifestation religieuse dans une des villes saintes du pays. Peu après, l’épidémie s’est emparée de la ville religieuse qui est mise en quarantaine. Pour sa part, le ministère de l’Intérieur déclenche le plan Orsec. Au bout de quelque temps, on enregistre cinq cents décès et cinq mille personnes sont touchées.

Face à cette équation alarmante, comment la Croix rouge sénégalaise va-t-elle agir ? Une réponse qui a conduit à l’élaboration de ce plan H2p. Il s’agit d’élaborer un outil de gestion des dispositions de la société nationale pour la préparation et la riposte adéquates à une pandémie de grippe. C’est un outil développé par les agences des Nations Unies pour mieux planifier les actions visant à atténuer l’impact d’une pandémie. Les participants à cet atelier devront élaborer un draft du plan national et régional de préparation et de réponse à la pandémie de grippe.

Quatre villes ont été choisies par les responsables de la Croix-rouge sénégalaise pour abriter cet exercice de simulation. Il s’agit de Saint-Louis pour sa proximité avec des frontières, de Dakar, étant la capitale, de Diourbel devenue une ville de forte migration et de Kaolack qui est une zone carrefour.

Se basant sur son réseau de cinq cents volontaires spécifiquement formés pour ce genre d’opération, la Croix-rouge sénégalaise se dit prête, sous la conduite du gouvernement sénégalais, à faire face à un éventuel cas de grippe. Ces volontaires mobilisés sont équipés et protégés pour une prise en charge domiciliaire. Car, ils auront à faire face à des corps sans vie. En ce qui concerne la vaccination de ses volontaires, la Croix-rouge sénégalaise informe qu’elle dispose d’un réseau de partenaires pour pouvoir les vacciner.

Issa NIANG


Source: walfad
Jeudi 21 Janvier 2010 - 18:39
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541