Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

La Fondation 'KB' va porter plainte contre des sénateurs mauritaniens


La Fondation 'KB' va porter plainte contre des sénateurs mauritaniens
La Fondation Khattou Mint El Boukhari (KB), du nom de l’épouse du président mauritanien déchu, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, va porter plainte contre les sénateurs ayant fait venir par la force l’ex première dame, a annoncé vendredi, l’avocat Lo Gourmo Labdoul, avocat de l’institution.

« Nous déposerons une plainte devant la justice contre les éléments qui sont derrière l’enlèvement et la séquestration, pendant 6 heures » de Mint El Boukhari, le conseil de la Fondation, lors conférence de presse à Nouakchott.

L’épouse de l’ex chef d’Etat, renversé le 6 août dernier par le patron de sa garde présidentielle, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, avait été emmenée par la police devant une commission d’enquête au Sénat, jeudi dans la capitale mauritanienne.



Destinée à « faire la lumière sur la gestion et les modes de financement » de KB, la commission sénatoriale avait été constituée pendant la dernière session extraordinaire du Parlement mauritanien convoquée par le général Aziz.

Me Gourmo qui a qualifié la commission d’illégale parce que « issue d’une décision illégitime, a dénoncé le refus qui lui a été opposé d’assister sa cliente pendant l’interrogatoire de celle-ci.

Selon l’avocat mauritanien, les policiers ayant « enlevé l’épouse du président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi » ont agi « sur ordres directs de la commission d’enquête du Sénat », qui recevrait elle-même « les instructions d’une autorité supérieure », qu’il n’a pas nommée.

Me Gourmo a indiqué que sa cliente avait refusé de répondre aux questions des sénateurs dès lors qu’elle considère sa comparution comme illégale.

source : Agence de Presse Africaine
Vendredi 26 Septembre 2008 - 22:02
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542