Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

La Junte interdit le meeting du FNDD


La Junte interdit le meeting du FNDD
La Junte putschiste semble ne tirer pour l’instant aucune leçon des premières sanctions ciblées que vient de lui adresser la Communauté Internationale, elle continue encore dans sa fuite en avant.

En interdisant le meeting du FNDD prévu aujourd’hui le 09 février 09 au stade de la Capitale, alors qu’elle avait autorisé il y a à peine une semaine un meeting organisé par AJD/MR (le 31 janvier 09), la Junte tente cacher son désarroi, impopularité et son isolement à l’intérieur du pays.

Il est aujourd’hui clair que ce coup d’Etat a échoué et les soutiens des putschistes commencent à prendre leur distance, les sanctions inquiètent et commencent à faire leurs effets dans tous les milieux concernés et il n’est pas exclu dans les jours à venir l’effondrement de ce systèmer anachronique soit total.

Ci-joint le communiqué du FNDD :

Front National pour la Défense de la Démocratie

Communiqué de presse

Encore une fois et alors que le pays s’enfonce de plus en plus dans la crise, le régime dictatorial du Général Mohamed Ould Abdel Aziz prouve que, pour lui, l’arbitraire n’a pas de limite.

En effet, le Président en exercice du FNDD qui avait adressé au Wali de Nouakchott une demande d’autorisation datée du 04 Février 2009 pour organiser un meeting populaire au stade de la Capitale le lundi 9 février s’est vu informer, dimanche soir et par un simple coup de téléphone, du rejet de cette demande, sous le prétexte fallacieux que toute manifestation politique doit se tenir dans un lieu fermé.

Comment expliquer ce refus du pouvoir putschiste, sinon par une volonté délibérée de museler encore plus le Front et de censurer son message auquel l’opinion publique nationale, y compris au sein même des milieux putschistes, adhère de plus en plus massivement ?

Cette mesure est une preuve supplémentaire de la fébrilité du régime usurpateur et des convulsions de fin règne qui en agitent les différents segments, d’autant plus qu’elle intervient au lendemain de l’échec lamentable du Général limogé à convaincre la Communauté Internationale de la crédibilité de l’agenda de sortie de crise qu’il cherche à imposer au pays ; échec qui s’est traduit fatalement par l’entrée en vigueur des sanctions ciblées contre les militaires putschistes et ceux qui les soutiennent dans leur entêtement à refuser la restauration de la légalité.

Face à cette nouvelle manifestation de la dictature et de l’arbitraire, le FNDD réitère sa détermination à poursuivre, par les voies qui s’imposent, son combat légitime pour la mise en échec du coup d’Etat, à travers la restauration de la légalité constitutionnelle par le rétablissement du Président de la République dans la plénitude de ses fonctions.

Il rappelle au Général limogé et à l’administration qu’il a instrumentalisée qu’aucune restriction ni interdiction n’empêchera les Forces démocratiques opposées au coup d’Etat d’exercer leur droit à diffuser leur message et à maintenir le contact avec la majorité du peuple mauritanien qui n’accepte pas de se résigner au fait accompli et à la fatalité ; synonyme de renoncement du peuple mauritanien à ses acquis fondamentaux.


Nouakchott, le 09 Février 2009

La Commission de Communication


For Mauritania

Lundi 9 Février 2009 - 21:27
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542