Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

La Mauritanie au rythme de la campagne présidentielle : Entre professions de foi et jeu d’alliance


La Mauritanie au rythme de la campagne présidentielle : Entre professions de foi et jeu d’alliance
De vastes et profondes réformes politiques s’imposent à la Mauritanie pour lui assurer la paix civile et la stabilité. C’est la conviction du candidat indépendant Kane Hamidou Baba. Son compatriote Me Sghair Ould M’Bareck, vient pour sa part de se retirer de la course à la présidentielle du 18 juillet au profit du candidat Mohamed Ould Abdel Aziz.

Il faut rebâtir la maison mauritanienne sur la base de valeurs fortes et partagées que sont l’Islam, l’unité nationale, la justice, la démocratie et le développement économique dans l’équité. C’est en substance le contenu du message porté par le candidat indépendant Kane Hamidou Baba. En campagne à Nouakchott, depuis bientôt une semaine, Ce brillant universitaire et homme d’ouverture avoue n’avoir fait que reformater son discours de vingt ans. Un discours axé sur la politique d’intégration nationale.

Ce consultant international était déjà sur la liste de départ de l’élection présidentielle (reportée) du 6 juin dernier. Il est l’un des grands oubliés de l’Accord cadre de Dakar organisant le retour à l’ordre constitutionnel en Mauritanie. Selon lui, de vastes et profondes réformes s’imposent à la Mauritanie. Fort d’une puissante plate-forme de soutien dont la base provient du Rassemblement des forces démocratiques (Rfd), formation politique avec laquelle il est entré en dissidence, Kane Hamidou Baba se veut le candidat de la ‘rupture’ et du ‘changement’. ‘Ma candidature est avant tout celle du devoir, pour rendre possible le dialogue politique indispensable à la paix et au développement de la Mauritanie’, souligne-t-il, lors d’un meeting tenu au niveau de son quartier général de campagne, en présence de plusieurs militants dont la plupart sont des jeunes et des femmes. ‘L’avenir se construit aujourd’hui, c’est pourquoi j’ai dédié ma candidature à la jeunesse. Une jeunesse inquiète et qui rêve d’une Mauritanie capable de lui assurer le bien-être’, martèle Kane Hamidou Baba sous un tonnerre d’applaudissements.

Par ailleurs, l’on a noté un désistement d’un des candidats indépendants, notamment Me Sghair Ould M’Bareck. Il a décidé de se retirer de la compétition pour soutenir son compatriote Mohamed Ould Abdel Aziz. ‘Mon programme électoral axé sur la lutte contre la pauvreté, contre la gestion gabegique des deniers publics et sur le renforcement de l’Etat de droit entre autres points recoupe à bien des égards le projet de société, proposé par le candidat Mohamed Ould Abdel Aziz. C’est pourquoi, j’ai décidé de retirer ma candidature et de soutenir Mohamed Ould Abdel Aziz dans son œuvre de redressement national’. C’est par ces propos que Me Sghair Ould M’Bareck a tenu à justifier son retrait de la course à l’élection présidentielle du 18 juillet prochain.

Pour le dernier Premier ministre du président Ould Taya, l’heure est à la construction et à l’unité nationale pour exorciser définitivement les démons des crises institutionnelles dans son pays. Sous ce rapport, fait remarquer cet ancien animateur du mouvement El Hor pour la libération des Harratines (maures noirs), il n’est pas judicieux d’éparpiller les efforts. Mais il faudrait plutôt penser à la promotion d’une candidature forte et crédible. C’est-à-dire celle de Mohamed Ould Abdel Aziz, le porte étendard de l’Union pour la république. Cette formation dispose aujourd’hui, selon lui, de solides atouts pour remporter le scrutin présidentiel. Ainsi, avec le retrait de Ould M’Bareck, seuls neuf candidats restent en course pour le scrutin du 18 juillet.

HAMADY OULD MEIMOU, CANDIDAT INDEPENDANT : ‘Construire la Mauritanie avec tous ses fils’
‘Il est temps que le peuple mauritanien mesure l’ampleur des difficultés auxquelles il fait face et dont les seuls auteurs sont ceux qui sont issus de la classe politique. Nous avons une vision claire de l’avenir de notre pays dont le développement ne peut se réaliser qu’au-delà des intérêts personnels et des clans. Nous proposons une troisième voie qui est celle d’une construction de la Mauritanie avec tous ses fils’. C’est la profession de foi du candidat indépendant, Hamady Ould Meimou. D’après cet économiste, dont le slogan de campagne est ‘La Mauritanie, d’abord’ il est grand temps pour envoyer à la retraite les politiciens et orienter la Mauritanie vers un avenir radieux fait de stabilité et de prospérité.

Pour ce faire, Hamady Ould Meimou entend assainir les finances publiques et rétablir les équilibres macro économiques, réformer le secteur de l’éducation, corriger les insuffisances de la Constitution en vue d’assurer un équilibre entre les pouvoirs. Aussi, entend-t-il, promouvoir la justice sociale par la promotion des couches défavorisées. Un ambitieux programme dont il ne doute pas de la pertinence compte tenu de la forte adhésion populaire. Sur cette lancée, il déclare n’avoir peur d’aucun concurrent et surtout pas des politiques qui ont fini de montrer leurs limites. Très confiant, Hamady Ould Meimou promet la surprise à ses adversaires au soir du 18 juillet 2009. Pour l’heure, après Nouakchott ou il a jusqu’ici concentré sa campagne, le candidat indépendant multiplie les contacts avant de s’ébranler pour l’intérieur de la Mauritanie.

Abou KANE

Source: walfad
Samedi 11 Juillet 2009 - 15:58
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541