Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

La colère d'Obama après l'arrestation d'un professeur noir suscite la polémique


La colère d'Obama après l'arrestation d'un professeur noir suscite la polémique
Le président américain Barack Obama, habituellement soucieux de ne pas déchaîner les passions raciales, a provoqué des remous en qualifiant de ‘stupide’ l’attitude de la police qui a arrêté la semaine dernière un éminent universitaire noir et ami.

M. Obama faisait face jeudi à une avalanche de commentaires dans les médias et sur les blogs après s’en être pris, la veille, à la police de Cambridge (Massachusetts, nord-est) pour l’arrestation de Henry Louis Gates Jr. alors que, de son aveu même, il ne disposait pas de tous les éléments du dossier.

M. Gates, spécialiste des questions africaines et afro-américaines à la prestigieuse université Harvard, a été arrêté la semaine dernière après avoir enfoncé la porte de son domicile parce qu’il ne retrouvait pas ses clés. La police avait été alertée par le voisinage croyant à un cambriolage.

La police s’est conduite de manière stupide en arrêtant quelqu’un alors que la preuve était faite qu’il était chez lui’, a dit M. Obama mercredi soir, lors d’une conférence de presse sur son grand projet de réforme du système de santé.

Jeudi, ses propos sur l’affaire Gates faisaient parler au moins autant que ceux sur l’assurance maladie.

Je ne connais pas tous les faits’, a reconnu M. Obama. Mais cette arrestation illustre l’importance que continue à revêtir le facteur racial aux Etats-Unis, malgré les progrès accomplis, dont il est la preuve vivante, a rappelé le premier président américain noir.

Les médias répercutaient la réponse de James Crowley, le sergent blanc qui a arrêté M. Gates et qui s’est dit déçu de l’intervention de Barack Obama, ‘largement à côté de la plaque’, selon lui. Le sergent a contesté tout préjugé raciste.

Source: AFP - avomm.com
Vendredi 24 Juillet 2009 - 16:44
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542