Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

La médiation du Colonel Kadhafi en Mauritanie a également été critiquée par l'UA...

CPI/Béchir: la Libye évoque un départ de la CPI des Etats africains


La médiation du Colonel Kadhafi en Mauritanie a également été critiquée par l'UA...


Addis Abeba - La Libye, qui préside actuellement l'Union Africaine (UA), a évoqué samedi le possible retrait de la Cour pénale internationale (CPI) des Etats africains, estimant que le continent noir y souffrait de "discrimination", selon un ministre libyen.




"Nous, les Africains, n'acceptons pas la CPI, ni le mandat d'arrêt contre le président (Omar el) Béchir, tout le monde a exprimé cela. Nous sommes victimes de discrimination sur ce problème", a déclaré à des journalistes Ali Triki, ministre libyen des affaires de l'UA.

Interrogé sur un possible retrait des pays africains signataires du Traité de Rome, qui régit la CPI, il a affirmé: "si ça continue comme ça, cela va arriver, c'est sûr".

M. Triki s'exprimait en marge d'une réunion du Guide libyen Mouamar Kadhafi, qui préside actuellement l'UA, et a convoqué une réunion au siège de l'UA à Addis Abeba, avec les principaux responsables de l'organisation continentale.

M. Kadhafi a aussi rencontré le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi, a-t-on appris de sources concordantes.

Selon M. Triki, la réunion à l'UA doit aborder "différentes questions de sécurité en Afrique, l'unité africaine et la CPI, qui constitue un des sujets majeurs".

La médiation du Colonel Kadhafi en Mauritanie a également été critiquée par l'UA, surtout après que le guide libyen ait de facto entériné le coup d'Etat du 6 août dernier.

Le Conseil de paix et de sécurité de l'UA, qui s'est réuni mardi, a confirmé que les dirigeants "civils et militaires" de la junte mauritanienne seraient frappés par des sanctions, et qu'une "liste nominative" des personnes visées sera établie "d'ici un mois".

Les sanctions contre la junte ont été prises par le CPS de l'UA le 5 février. Elles prévoient notamment l'interdiction de voyager et le gel des avoirs des principales personnalités actuellement au pouvoir.

De sources diplomatiques africaines, le dirigeant libyen a "été très fâché de cette décision du CPS, ressentie comme un camouflet, et c'est l'une des raisons de sa visite à Addis Abeba".

Interrogé sur cette question, le président de la Commission de l'UA, Jean Ping, a répondu prudemment qu'il y avait "différentes vues sur les voies et moyens d'aboutir au même objectif, le retour de l'ordre constitutionnel en Mauritanie".

"Le président de l'UA et le CPS sont en contradiction sur cette voie pour atteindre cet objectif", a-t-il ajouté.

Cette réunion intervient à la veille du sommet du G20 à Londres à laquelle le colonel Kadhafi n'a pas été invité. L'UA y sera représentée par M. Zenawi, le président sud-africain Kgalema Motlanthe, ainsi que par M. Ping.

Source: cridem


Samedi 28 Mars 2009 - 19:48
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par abdoulaye deh PLEJ le 29/03/2009 15:26
Je vous avoue que je n'ai jamais aimé et estimé individus dans ce monde comme Monsieur Kadhafi mais que depuis sa prise de parti pour les militaire, je le déteste et je trouve pourquoi, les américains et les occidentaux, l'avaient mis dans l'embargo alors que moi, j'étais contre et l'attaque américaine de 86 et l'embargo qu'on lui avait infligé pendant dix ans.
Or, le vois ça maintenant que c'était, normal parce que c'est un vaut rien ce kaddafi.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543