Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

La présidence mauritanienne présente les excuses à la presse


La présidence mauritanienne présente les excuses à la presse
La junte au pouvoir en Mauritanie a présenté ce mardi, ses excuses à la presse, à la suite de la répression par la police, d’une manifestation pacifique de journalistes devant la représentation de l’ONU à Nouakchott.

Les excuses de l’homme fort de Nouakchoott, le général Mohamed Ould Abdel Aziz ont été présentées par le Ministre conseiller à la présidence du haut conseil d’Etat (junte au pouvoir en Mauritanie depuis août 2008), M. Mohamed Ould Mohamed Abderrahmane Ould Moine.

La manifestation pacifique des journalistes mauritaniens exigeait, la libération de leur collègue Abou El Abass Ould Braham. Ce dernier avait écrit un article dans un site d’Internet "Teghadoumy" dans lequel il avait qualifié le secrétaire général de la junte, le colonel Ahmedou Bamba Ould Baye de "bas". Le journaliste avait aussi comparé l’officiel à l’ancien ministre allemand de l’information pendant la période du nazisme.

Le ministre a aussi commenté la suspension du site "Taghadoumy", précisant qu’il s’agit d’une procédure judiciaire.

Ces évènements interviennent, après une visite du général Mohamed Ould Abdel Aziz à Akjoujt (260 Kms au nord de Nouakchott) durant laquelle, il avait qualifié la presse, de "mensongère et de corrompue".

Ces excuses interviennent dans un climat de tension entre la junte et la presse mauritanienne. Le directeur de publication de l’hebdomadaire arabophone "El Aghsaa" a écopé, récemment d’une peine de 12 mois de prison, pour avoir accusé un homme d’affaire de blanchement d’argent.

Une autre journaliste mauritanienne du journal " Point chaud", Mme Ezza Mint Moulaye avait été entendue par le tribunal de Nouakchott, pour avoir critiqué la gestion d’un ancien directeur général de la société mauritanienne de gestion immobilière.

source : Agence de Presse Africaine
Mercredi 18 Mars 2009 - 11:50
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542