Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

La présidentielle mauritanienne fixée au 18 juillet

"Les ministres de l'Intérieur, des Finances et de la Communication devraient revenir à des personnalités proposées par le FNDD et le RFD, qui s'étaient farouchement opposés à l'organisation de la présidentielle ..."


La présidentielle mauritanienne fixée au 18 juillet
Les différentes forces politiques mauritaniennes qui étaient en négociation à Dakar depuis jeudi dernier sont parvenues à un accord cadre ce mardi sur l'organisation de l'élection présidentielle le 18 juillet pour le 1er tour et le 1er août 2009 pour le second tour, a constaté sur place la PANA.

L'accord cadre paraphé par les négociateurs des trois grands pôles de la vie politique mauritanienne à savoir : le Front national pour la défense de la démocratie (FNDD), le Rassemblement des forces démocratiques (RFD, opposition) et la majorité parlementaire soutenant le général Mohamed Ould Abdelaziz, prévoit la mise en place d'un gouvernement transitoire d'union nationale au plus tard le 06 juin prochain.

Les portefeuilles de ce gouvernement sont répartis de "façon paritaire" entre les différents pôles, souligne le texte de l'accord, qui précise que le "Premier ministre sera nommé sur proposition du général Abdelaziz après consultation des dirigeants des autres pôles".

Les ministres de l'Intérieur, des Finances et de la Communication devraient revenir à des personnalités proposées par le FNDD et le RFD, qui s'étaient farouchement opposés à l'organisation de la présidentielle à la date du 6 juin, arrêtée par la junte au pouvoir depuis le coup d'Etat du 6 août 2008 par lequel le président Sidi Ould Cheikh Abdalahi a été renversé par un groupe d'officiers de l'armée dirigé par le général Abdelaziz.

Le gouvernement sera chargé d'assurer la continuité de l'Etat et la mise en œuvre du présent accord en "particulier la prise de mesures appropriées pour l'organisation et le bon déroulement de l'élection présidentielle", selon le document.

Les parties signataires ont convenu aussi "d'agréer" le mandat et la composition de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dont la composition sera portée à 15 membres à raison de quatre membres pour chaque pôle politique.

Le président, le vice-président et un autre membre de cette instance seront des représentants de la société civile, selon toujours le texte de l'accord.

Le document stipule par ailleurs la signature par le président déchu, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdullahi, d'un décret portant formation du gouvernement transitoire d'union nationale, "afin de donner effet au consensus obtenu par les consultations (…) sans préjudice pour les actes de gouvernement signés antérieurement".

Il stipule également "l'annonce et la formalisation de sa décision volontaire concernant son mandat de président de la République, la prise en charge des effets de cette décision en termes d'intérim de la présidence de la République par le président du Sénat".

Les différentes forces politiques mauritaniennes avaient démarré jeudi dernier dans la capitale sénégalaise des pourparlers sous l'égide du Groupe de contact international sur la Mauritanie, de l'Union africaine, des cinq pays membres du Conseil de sécurité des Nations unies et d'autres organisations internationales.


Source: Pana
Mercredi 3 Juin 2009 - 13:11
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542