Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

La résistance du peuple mauritanien force le respect et l’admiration.


La résistance du peuple mauritanien force le respect et l’admiration.
Pour la premièrement fois depuis l’accession de notre pays à la souveraineté internationale l’essentielles des sensibilités politiques, l’essentielle de la société civile de droit de l’homme et des syndicats, tous les démocrates de l’intérieur comme dans la diaspora à travers le monde ont décidé dans un élan sans précédent de dire non à ce coup d’Etat et se sont engagés à tout mettre en œuvre pour le mettre en échec. On ne peut qu’en être fière et heureux et c’est aussi un exemple.

Cette volonté commune de tous les courants démocratiques et de progrès, ce Front National pour la Démocratie et pour le Retour à l’Ordre Constitutionnel fait honneur à notre pays et montre que les mauritaniens peuvent et savent se retrouver lorsque l’essentiel est mis en cause, et ouvre également de nouvelles perspectives pleines et d’espoir d’espérance pour la cohésion nationale autour des autres défis auxquels le pays est confronté.

Les forces de progrès à l’intérieur du pays et à travers le monde dans la diaspora ont su se mobiliser et mobiliser la communauté nationale et internationale, pour non seulement mettre en échec cette forfaiture contre le peuple mauritanien mais aussi en même temps transmettre de signaux forts à tous les putschistes potentiels de l’intérieur du pays et à travers tout le continent, pour leur dire que désormais les coups d’Etat sont d’une autre époque et qu’ils ne passeront plus. C’est tout à honneur du peuple mauritanien.

Tous les patriotes, tous ceux qui aiment la Mauritanie souhaitent une issue paisible à cette crise. Mais toute voie de sortie de crise doit nécessairement respecter la constitution qui représente l’expression de la volonté du peuple mauritanien, et aucun compromis ne doit la violer.

Une sortie de crise passe donc nécessairement par le RETOUR à l’ordre constitutionnel qui signifie en clair, le rétablissement du Président de République Sidi Ould Cheikh Abdallah dans ses fonctions avec ses prérogatives institutionnelles.

Une fois cette condition remplie tout le reste pourra devenir possible et négociable sans tabou entre tous les acteurs de la crise et avec l’aide de nos partenaires, et sous l’autorité du Président de la République démocratiquement élu.

Si nos généraux continuent à ne pas vouloir emprunter la voie de l’apaisement et persistent dans leur fuite en avant, dans arrogance, la privation des libertés, la répression et les arrestations arbitraires en comptant ou espérant sur un éventuel essoufflement de la détermination de la communauté nationale et internationale, ils se trompent et font encore une nouvelle erreur tactique avec des conséquences redoutables.

Dans ce bras de fer et dans cet affront contre la communauté démocratique mondiale, la détermination ne pourra que s’accentuer et débouchera nécessairement par la mise en application à la lettre de tous les traités internationaux relatifs aux violations des droits et des libertés fondamentaux des peuples auxquels la Mauritanie est partie prenante et les avait ratifié. Les jours et les semaines à venir seront chargés de lourdes inquiétudes pour la junte à moins que la raison prenne le dessus. Il faut l’espérer.

Nous ne cesseront, à chaque fois que l’occasion nous est donnée de prendre la plume, d’appeler nos généraux au sens du patriotisme et le respect de notre constitution et du serment qu’ils ont prêté au moment de leurs engagements dans l’Armée Nationale et pendant et à la fin de la transition 2007.

L’Armée Nationale doit être hors du champ politique partisan. Nos généraux n’ont aucune légitimité pour réguler une situation politique et ils ne savent pas le faire ils n’en ont ni les moyens ni les compétences.

Il est tant que nos généraux respectent leur peuple en souffrance. Si la prise du pouvoir par la force pouvait être une solution, ça se saurait depuis maintenant plus deux décennies que ça dur, et qui n’a apporté au peuple mauritanien que famines, souffrances et deuils.

Maréga Baba/France
Dimanche 19 Octobre 2008 - 01:44
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542