Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

La résurgence des coups d'Etat dénoncée par les diplomates africains


La résurgence des coups d'Etat dénoncée par les diplomates africains
Les ambassadeurs africains auprès de l'Union africaine (UA), ont entamé, lundi, leurs discussions sur les principaux sujets qui seront examinés lors du sommet des chefs d'Etat, exprimant leur vive préoccupation face à la réapparition des coups d'Etat militaires et des catastrophes naturelles sur le continent.

L'ambassadeur de la Tanzanie auprès de l'Union africaine (UA), le Dr Mohammed Maundi, a déclaré à la séance d'ouverture du Comité des représentants permanents (COREP) que les conflits déclenchés par l'homme continuaient à écarter l'Afrique de la voie du développement et de la prospérité.

"Bien que des progrès ont été faits en matière de paix et de sécurité, les troubles causés par des facteurs naturels et humains continuent à frustrer nos efforts pour arriver à la prospérité", a déclaré à ses pairs, le diplomate tanzanien, dont le pays occupe la présidence tournante de la Commission de l'Union africaine.

Les chefs d'Etat et de gouvernement africains sont attendus dans la capitale éthiopienne, Addis-Abéba, pour des discussions sur un large éventail de sujets, allant de l'administration de la Commission de l'Union africaine, à la crise politique touchant les Etats africains en passant par les sources alternatives de financement de la CUA, qu'ils examineront lorsqu'ils se réuniront en fin de semaine.

L'Afrique a été le théâtre de deux coups d'Etat et d'une tentative de putsch qui a échoué sur une période très courte, ce qui mis à jour le peu de progrès réalisés en matière de démocratisation du continent, à un moment où les facteurs politiques semblaient donner le ton d'une tendance à l'intégration politique des pays africains et à leur concentration sur la prospérité économique.

Une tentative de coup d'Etat en Guinée-Bissau a échoué après avoir été vivement condamnée par l'Union africaine mais un autre coup d'Etat en Guinée-Conakry voisine a réussi, tout comme la prise du pouvoir par les militaires en Mauritanie.

Le président de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping fait pression sur les autorités mauritaniennes et guinéennes pour un retour rapide à la démocratie et le Conseil de paix et de sécurité de l'UA a effectivement annoncé la suspension de ces deux Etats après la prise du pouvoir par les militaires.

Dans une interview accordée à la PANA, le commissaire à la Paix et la Sécurité de l'UA, l'ambassadeur Ramtane Lamamra a déclaré que la suspension de ces deux pays devait servir de message fort aux autres pays africains sur le fait que l'organisation n'accepterait aucun changement inconstitutionnel de gouvernement.

"Nous travaillons selon les doctrines de l'UA. Elles ne sont comparables à celles d'aucune autre organisation dans le monde. Nous sommes les seuls qui affirmons qu'un changement inconstitutionnel de gouvernement est considéré comme une menace pour la démocratisation en Afrique", a déclaré à la PANA l'ambassadeur Lamamra.


Source: Pana

Mardi 27 Janvier 2009 - 16:44
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542