AVOMM-INFOS
Samedi 26 Juillet 2014

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......

Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."

E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif:

Mme Rougui Dia, présidente

M.Amadou Bathily , secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, chargé de la communication et porte-parole

M. Demba Fall, trésorier

M. Ngolo Diarra, secrétaire chargé de l'organisation

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Mme Mireille Hamelin, webmestre

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le COREMI manifeste contre les propos de Ould Adel Aziz.


photo avomm
photo avomm
Le collectif des rescapés militaires (COREMI), le collectif des orphelins des civils et militaires et le collectif des veuves ont manifesté devant le ministère de la défense,le mardi 14 aout 2012 afin d’adresser un message au président Mohamed Ould Adel Aziz et son gouvernement qui a déclaré à Atar que « le dossier du Passif Humanitaire est réglé sur la base des propositions du COVIRE en tant qu’organisation des droits humains concernée par ce problème ».

Joint au téléphone le nouveau président du COVIRE : Mamadou Elhoussein KANE, affirme que le Passif Humanitaire ne peut se solder sans les devoirs de vérité et de justice et la position de la Coordination des Organisations des Victimes de la Répression est la suivante :

1. Réclame le dessaisissement du Général Dia du dossier du Passif Humanitaire ;

2. Réitère l’abrogation de la loi d’amnistie de 1993 et le jugement des tortionnaires;

3. Affirme que le Passif Humanitaire ne peut se solder sans les devoirs de vérité et de justice ;

4. Dénonce le parti pris officiel du Président de la République en faveur du bureau démis en dissidence, nonobstant la justesse des doléances avancées durant la marche de la COVIRE du 20 juin 2012,

5. Appelle à un dialogue ouvert, inclusif sur le Passif Humanitaire,
6. Appelle à la prise en charge des déportés du retour volontaire avant 2008, une insertion correcte des déportés revenants au pays, l’étude des cas de déportés encore au Sénégal et l’élaboration d’un cadre juridique pour le retour des réfugiés du Mali ;

7. Appelle à la liquidation immédiate des dossiers traités et en attente.


© Le Calame 15/08/2012 à 17h00

Source: ODH. Mauritanie
Vendredi 17 Août 2012 - 16:14
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par cherif mohamed yakhine haidara le 16/08/2012 19:08
Aziz fait de la diviguation ce probleme du passif humanitaire il ne peut etre reglé comme ca d'abords il ne y'a que les victimes qui peuvent pardonner ou leurs ayant droits et l'autre aspects il ne y'a pas seulement que des victimes militaires il y'a des milliers de civils qui ont été assasiné froidement dans la vallée et surtout le passif humanitaire a commencer en 1987 avec les trois officiers tué jreida donc mrs ould abdel aziz et son négre de service le general dia adama detrompez vous ce probléme est loin d'etre reglé

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 512