Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le Canada ouvre sa première école publique « afrocentriste »


Le Canada ouvre sa première école publique « afrocentriste »
L’« Africentric public school » de Toronto est la première école publique « afrocentriste » du Canada. S’adressant aux élèves afro et caribéo-canadiens du primaire, elle a pour but de réduire le taux de décrochage élevé des jeunes noirs de la ville. Une solution vivement critiquée par tout un ensemble de la communauté éducative torontoise. Malgré la polémique, l’établissement a ouvert ses portes le 8 septembre dernier.

Faut-il séparer les élèves noirs des autres élèves pour obtenir d’eux de meilleurs résultats ? Une question tendancieuse, « incompatible avec les valeurs de la République », diraient certains en France. Outre-Atlantique, il en va autrement. Le système multiculturaliste intégrant à marche forcée ses minorités, vit ses beaux jours. Il est à la mode de revendiquer son appartenance à une communauté ethnique pour trouver un travail, être élu ou obtenir un crédit bancaire.

Il y a un an et demi, la proposition de créer une école « afrocentriste » basée sur la culture afro-caribéo-canadienne de ses élèves a été approuvée par la Commission scolaire de Toronto, organisme public où siègent les 22 élus représentant les 22 districts scolaires de la ville. A l’issue d’un vote serré et houleux, la décision de créer l’« Africentric public school » pour contribuer « à réduire le taux d’échec scolaire élevé des étudiants noirs de la ville », selon ses partisans, a été entérinée en janvier 2008.

L’Histoire canadienne noire pour enfants, des cours de djembé et de cuisine africaine au programme

Les premiers élèves de la fameuse école ont donc fait leur rentrée le 8 septembre dernier. Vêtus d’uniformes aux motifs africains, 85 garçons et filles âgés de 6 à 10 ans sont devenus les stars de leur pays le temps d’une journée. Scrutés de près par les médias nationaux, les enfants ont assisté à un concert de percussions et au chant de l’Hymne national noir dans la cour de l’école, avant de rejoindre leurs bancs de classe. « Ils ont fait leur rentrée comme les autres élèves », témoigne May Morre, du département de communication de l’école « afrocentriste ». Comme les autres élèves ? Pas vraiment…

Certes, comme l’affirme la directrice de l’école, également chanteuse de jazz, Thands Hyman-Aman, le programme scolaire de l’« Africentric public school » est le même que celui des autres écoles primaires de la province de l’Ontario, dont Toronto est la capitale. Mais les outils pédagogiques diffèrent. « Les professeurs s’appuient sur les sources de connaissances des élèves noirs, à savoir les cultures afro-canadienne et caribéo-canadienne des enfants. Nous sommes moins eurocentrés que les autres écoles », explique May Morre. Le Kid’s Book of Black Canadian History » (Livre de l’Histoire canadienne noire pour enfants) devient donc le livre de lecture des élèves, et les personnalités comme la Gouverneure générale du Canada Michaëlle Jean (d’origine haïtienne), l’ancien Président sud-africain Nelson Mandela, et la kényane Wangari Maathai, lauréate du prix Nobel de la Paix 2004, sont susceptibles d’être évoquées par les professeurs durant l’année scolaire.

Autres spécificités de l’« Africentric public school », des activités manuelles comme les cours de djembé et de cuisine africaine sont proposées aux élèves, histoire de leur rappeler sans doute les sons et les saveurs de leurs ancêtres afro-caribéens. Une raison de plus d’envoyer ses enfants dans l’établissement noir qui a le vent en poupe pour les parents de la communauté afro-caribéo-canadienne de la ville. En effet, les demandes d’inscription n’ont cessé d’affluer vers la direction depuis la rentrée, portant à 130 le nombre d’élèves. L’établissement s’est ainsi retrouvé dans l’obligation d’agrandir ses locaux en louant des salles à l’école voisine.

Une solution pour les jeunes canadiens noirs ?

Si l’école « afrocentriste » a pu voir le jour, c’est en grande partie grâce à l’acharnement d’un groupe de parents d’élèves qui voyaient en cette école une solution au problème de l’échec scolaire de leurs enfants, un problème crucial à Toronto où 40% des étudiants noirs quittent le lycée sans avoir leur bac. « Nous sommes une école alternative parmi les 42 autres que compte l’Ontario. Comme elles, nous avons été créés par des parents qui souhaitaient d’autres modèles, d’autres voies de réussite pour leurs enfants », rappelle May Morre du département Communication de l’école. Au Canada, les écoles alternatives qui valorisent la culture de l’enfant, son savoir propre comme base de l’apprentissage sont nombreuses. Divisées en écoles alternatives privées et publiques, on en compte par exemple 32 dans la province du Québec.

Professeurs noirs, programmes noirs, cuisines noires et enfants noirs…

Aux yeux des opposants de la solution « afrocentriste », l’« Africentric public school » dépasse la fonction d’école publique alternative, c’est une école ségrégationniste. Une accusation dont se défend vivement la direction, arguant que l’école reste ouverte à tous. Cependant, la totalité des enfants inscrits à l’école est noire ou métis, comme ses professeurs. « Même s’ils acceptent des élèves de toute origine, le problème n’est pas là », estime la Commissaire scolaire du district de Don Valley West, Gerry Gershon, opposante de la première heure à la création de l’école. « Le problème est dans le fait de séparer des enfants en fonction de leur couleur de peau. Là, ce n’est pas du bon boulot ! De plus, étant une école publique, ce sont les contribuables qui paient pour cette ségrégation, c’est injuste ! »

Concernant la réussite de la solution afrocentriste, Gerry Gershon reste sceptique. « Ces enfants ont des parents qui se battent pour leur éducation, qui ont été capables de créer une école pour cela. On parle donc de familles dévouées à la scolarité de leurs enfants. Dans ce cas, comment est-ce que ces enfants pourraient décrocher du cursus scolaire dans des conditions si idéales ? ». Pour elle, seuls les professeurs et principaux des écoles publiques générales possèdent les clés de la réussite des élèves noirs. « Une approche différente doit être essayée, c’est vrai, mais dans toutes les écoles. L’héritage culturel des élèves afro-canadiens et caribéo-canadiens doit faire partie des programmes communs, mais il ne faut surtout pas séparer les élèves, c’est un vrai retour en arrière ». Pourtant certaines mamans d’élèves étaient émues le jour de la rentrée, dans la cour de l’« Africentric public school ». De leur temps, elles étaient les seules noires de leur école…

Lola Simonet

Source : Afrik.com
Dimanche 1 Novembre 2009 - 16:31
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541