Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le Colonel Kaddafi disqualifé en tant que médiateur dans la crise mauritanienne

Les dirigeants du Front montent au créneau


Le Colonel Kaddafi disqualifé en tant que médiateur dans la crise mauritanienne
Après leur fracassant retrait de la salle où discourait le Colonel Kaddafi, les dirigeants du Front sont rentrés en réunion d'évaluation de la nouvelle situation créée par l'attitude provocatrice et pour le moins partisane de celui qui est censé être le médiateur. En attendant le communiqué précisant leur position, For-Mauritania récapitule les réactions de certains d'entre eux, faites à chaud.

Le Président de l'Assemblée Nationale, Messaoud Ould Boulkheir n'a pas attendu d'être hors de la salle. Il a interpellé le Colonel directement avant de se retirer en ces termes: "Nous avons répondu à l'invitation d'un médiateur et nous découvrons un partisan. Vous ne pourrez plus continuer cette mission". Le Président Ould Boulkheir avait fait le déplacement à Tripoli sur invitation du Président libyen, la semaine dernière.

Pour le Député Moustapha Ould Bedreddine, Président du Groupe Parlementaire pour le Retour de la Démocratie, qui s'était abstenu de faire partie de la délégation du Front qui a fait le voyage en Libye, les déclaration de Khaddafi, faites aujourd'hui, viennent couronner une succession de prises de position malhonnêtes vis-à-vis de la crise en Mauritanie. Ces déclarations, précise le Député, sont, cependant, conformes à la pensée et à l'histoire du personnage.

Quant à Omar Ould Yali, le colonel Kadafi s'est lui même disqualifié et doit être récusé par les parties prenantes à la crise mauritanienne. On ne peut pas être juge et partie, précise le vice président de l'Alliance Populaire Progressiste (APP).

Pour Mohamed Ghoulam Ould Ejhadj Cheikh,vice président de Tawassoul, la déception est grande. "Nous avons accueilli le Guide Muammar El kaddafi à bras ouvert en tant que porteur d'un mandat de l'Union Africaine et du Groupe International de Contact. Aujourd'hui, cette médiation a trébuché. Nous aviserons"

A son tour, Monsieur Ahmed Ould Sidi Baba, Président du Conseil Economique et Social d'exprimer son étonnement. Rien dans ce dont le Guide Kaddafi était convenu avec les responsables qu'il avait rencontrés une heure avant son discours ne laissait présager une telle fin ni de tels propos.

Quant à Mohamed Ould Maouloud, Responsable de la Commission diplomatique du Front et Président de l'Union des Forces de Progrès (UFP), "Muammar El kaddafi est venu comme médiateur. Nous découvrons, avec effarement, qu'il adopte une position de soutien aux putschistes et nous invite à entériner le fait accompli. Ceci ne rentre pas dans le cadre des décisions de l'Union Africaine ni dans celui des recommandations du Groupe International de Contact. Ces deux institutions ne demandent nullement qu'une partie dicte sa loi à l'autre.

Concernant le retrait des représentants du Front pendant le discours du Colonel libyen, Ould Maouloud argumente: "Nous avons toléré ces agissements tant qu'ils furent limités aux cercles des négociateurs. Maintenant que Khaddafi a décidé de les rendre publics et de les clamer dans un discours, nous avons décidé de faire savoir publiquement notre désaccord".

for-mauritania
Jeudi 12 Mars 2009 - 09:26
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par badiallo le 12/03/2009 12:35
Je crainds que le colonel ne soit pas le seul disqualifié; la démocratie ne se sert pas dans un plat froid,c'est le fruit d'une lutte acharnée:oser lutter pour oser vaincre.
Le front doit oser la confrontation directe avec le général;la liberté pour nous en Mauritanie n'est qu' au bout du fusil :Par la force il est arrivé, Il ne s'en ira que par la force!

2.Posté par Bafou le 12/03/2009 18:30
Il nous faut trouver l'arme la plus forte pour faire déguerpir le limogé colonel. Elle existe cette arme. Nous sommes capables. Aucun besoin de ce dicatateur Kakafounie qui a rassemblé les gens pour prier. j'ai bien écrit prier. oui j'ai écrit prier.

Les militaires priaient. Après leurs tueries qui durent depuis des années ils priaient. Le kakafounie a dit qu'il était le maître de la prière, il a réunit pour la prière. Attends impossible réveillons-nous pour agir. La prière c'est privé. La communauté internationale s'est encore foutue de la Mauritanie en voyant et en croyant tout ce monde réunit pour la prière avec un imbécile comme kakafounie non mais attends c'est quoi cela. Le lendemain il applaudit le limogé général ensuite il insulte le peuple mauritanien. A-t-il prié après ses insultes.
A-t-il prié en donnant chaleureusement, tendrement, affectueusement la main au limégo général ...
foutaise. laissons la prière chez soi. merde agissons avec l'arme....... la bonne.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542