Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le FNDD maintient la marche prévue le 5 octobre : «L’interdiction de la marche est un coup d’Etat contre les libertés»


Le FNDD maintient la marche prévue le 5 octobre : «L’interdiction de la marche est un coup d’Etat contre les libertés»
Le Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD), coalition de partis opposés au putsch du 6 août, a annoncé vendredi 3 octobre lors d’une conférence de presse qu’il maintenait son appel à manifester dimanche 5 octobre, en dépit de l’interdiction annoncée par les autorités.

"Nous avons informé l’administration de notre marche comme le prévoit la loi. Le Wali nous a signifié son refus de la manifestation sans raisons convaincantes, mais nous avons décidé de maintenir la marche, tout en restant ouverts au dialogue" a déclaré Oumar Ould Yali, vice-président de l’Alliance Populaire Progressiste (APP), un des cinq partis composant le FNDD.
le Wali de Nouakchott (gouverneur) qui a signifié -sur injonction des militaires ou par excès de zèle- l’interdiction de cette marche a précisé dans un courrier que "toutes les manifestations à caractère politique devant être organisées sur la voie publique sont suspendues jusqu’à nouvel ordre".
Cependant le FNDD entend organiser des marches lors d’une "journée de la démocratie" prévue dimanche 5 octobre, à la veille de l’expiration de l’ultimatum lancé à la junte par l’Union Africaine (UA).
Le Conseil de Paix et de Sécurité de l’ UA avait, le 22 septembre, exigé le retour à l’ordre constitutionnel par le rétablissement inconditionnel de Sidi Ould Cheikh Abdallahi, président de la république islamique de Mauritanie, dans ses fonctions, à la date du 6 octobre 2008 «au plus tard».
L’interdiction de la marche "est un coup d’Etat contre les libertés et une volonté supplémentaire de faire accepter le putsch que nous rejetons" a protesté M. Ould Yali.
Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, Premier ministre de la junte militaire au pouvoir depuis le coup d’Etat du 6 août, avait annoncé il y a quelques jours, que son gouvernement allait interdire toutes les manifestations.

source:Tahali Hebdo
Vendredi 3 Octobre 2008 - 23:52
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542