Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le FONADH dénonce la torture et l'impunité en Mauritanie


Le FONADH dénonce la torture et l'impunité en Mauritanie
Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Le Forum national des organisations de défense des droits humains (FONADH), a dénoncé mercredi la pratique de la torture en Mauritanie, exigeant l'adoption immédiate de mesures pour l'éradication de ce phénomène et contre l'impunité des auteurs présumés.

S'exprimant au cours d'une conférence de presse, le président du FONADH, Sarr Mamadou, et le président de l'ONG SOS Esclaves, Boubacar Ould Messaoud, ont dénoncé «la répression systématique» des manifestations et les pratiques esclavagistes en cours dans le pays malgré une loi criminalisant l'esclavage adoptée en août 2007.

Ils ont aussi dénoncé la pratique de la torture et les mauvais traitements dans les commissariats de police, les camps militaires et des villas privées.

«Tous les régimes qui se sont succédés depuis 1978 ont commandité, couvert et garanti l'impunité aux auteurs de pratiques massives de torture, de mauvais traitements et d'assassinats», ont-ils affirmé.

Le FONADH souhaite la mise en place d'une législation pénale «plus claire» érigeant les actes de torture en infractions et «un langage dépourvu d'ambiguïtés» pour que les violations des droits de l'homme ne soient plus tolérées, une éducation et une sensibilisation des agents de la force de l'ordre.

Elle demande aux autorités d'établir un plan d'actions contre la torture et les mauvais traitements en vue de leur éradication.

Le FONADH est une coalition regroupant une vingtaine d'organisations non- gouvernementales (ONG).

Nouakchott - 10/12/2008

Jeudi 11 Décembre 2008 - 12:24
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543