Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le Front: le Général limogé manque de savoir vivre


Le Front: le Général limogé manque de savoir vivre
Le Front National pour la Défense de la Démocratie a rendu public, aujourd'hui un communiqué de presse dont For-Mauritania a obtenu copie, dans lequel il fustige l'attitude inconvenante et déplacée du Général limogé lors de sa visite en Libye.

Convié par le Président libyen, Monsieur Muammar Elkhadafi, qui est aussi Président en exercice de l'Union Africaine, pour préparer le débat inclusif auquel a appelé le Groupe International de Contact sur la crise en Mauritanie, le Général limogé n'a pas trouvé de mieux que d'organiser un meeting électoral auquel il invita la communauté mauritanienne à Tripoli pour s'attaquer au Président de la République.

C'est là une manière peu diplomatique et pour le moins mal élevée de signifier à son hôte que l'objet de sa médiation, le débat inclusif, était le cadet de ses soucis. La bienséance aurait dicté à Ould Abdel Aziz d'attendre de sortir du territoire libyen pour s'adonner à son sport favori qui est la diffamation et les attaques personnelles et souvent en dessous de la ceinture.

Ou alors, le Limogé avait tout de suite désespéré de faire avaliser son Coup d'Etat par le médiateur libyen. Mais cela ne pourrait empêcher l'organisation du débat.

Voici le texte du Communiqué:

Front National pour la Défense de la Démocratie
Communiqué de presse

Les média publics, détournés par la Junte militaire, ont relayé les déclarations du chef des Putschistes, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, proférées lors de sa visite en Jemahirya libyenne sœur. Dans ces déclarations, Ould Abdel Aziz, dans un sabir qui lui est maintenant familier, a attaqué le Président élu, son excellence Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi ainsi que l’ensemble des forces démocratiques opposées au renversement de la légalité constitutionnelle et de la démocratie.

La Commission de Communication tient, à cette occasion, à insister sur ce qui suit :

- Le choix du territoire de la Jemahirya libyenne sœur pour tomber à bras raccourcis sur le Président de la République à un moment où le Président en exercice de l’Union Africaine, Frère Muammar El Kadafi, déploie des trésors d’imagination pour trouver une sortie de crise, démontre que le chef de la Junte putschiste ne se sent nullement concerné par la recherche de moyen de sortir le pays de la mauvaise passe dans laquelle l’a enlisé le Coup d’Etat du 6 août 2008 ;

- Il n’y point plus risible que d’entendre le plus emblématique des responsables de la gabegie s’époumoner dans un discours prônant la lutte contre la gaspille. Mais, depuis le 6 août, le ridicule ne tue plus. Cependant, nul n’arrivera à détourner les Mauritaniens de leur combat du moment qui est celui de la restauration de l’ordre constitutionnel. Y a-t-il pire, en termes de gaspillage, que de confisquer la volonté de tout un peuple ?


Nouakchott le 28-02-2009
La Commission de Communication



Source: formauritania
Samedi 28 Février 2009 - 21:47
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543