Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le Mali "n'entend pas du tout" libérer des islamistes réclamés par Al-Qaïda


Le Mali "n'entend pas du tout" libérer des islamistes réclamés par Al-Qaïda
Le Mali "n'entend pas du tout" libérer des islamistes radicaux détenus dans des prisons maliennes, comme l'a exigé Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) en échange de la libération d'un otage français, a-t-on appris lundi de sources sécuritaires à Bamako.

"Notre pays (le Mali) n'entend pas du tout libérer les combattants islamistes qui sont actuellement aux arrêts au Mali. Non, nous n'allons pas les libérer. C'est une décision de nos autorités supérieures", a affirmé à l'AFP une source sécuritaire proche du dossier.

Selon la même source, la France - via son ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner - a demandé avec "insistance" au Mali de libérer les islamistes pour sauver la vie du Français (Pierre Camatte, enlevé le 26 novembre au Mali).

"Personne n'a à nous dicter notre conduite. Nous sommes un pays souverain et nous prenons les décisions qui nous paraissent nécessaires", a commenté une autre source sécuritaire malienne.
Aqmi a fixé la semaine dernière un nouvel ultimatum: la libération de ses membres arrêtés au Mali, contre la libération de l'otage français, dont la vie serait en danger si Bamako et Paris n'acceptaient pas l'accord avant "la date butoir du 20 février".

Au moins quatre islamistes arrêtés au nord sont actuellement détenus dans les prisons maliennes. Parmi eux figure un Algérien qui occupe "un important rang" dans la hiérarchie d'Aqmi. De source sécuritaire malienne, l'Algérie aurait demandé son extradition et Bamako aurait réservé sa réponse.
Aqmi retient actuellement six Européens dans la zone désertique du nord du Mali: l'otage français ainsi que trois Espagnols capturés le 29 novembre en Mauritanie et un couple d'Italiens enlevés, également en Mauritanie, le 17 décembre.

Samedi, le chef de l'Etat malien Amadou Toumani Touré avait invité à "être optimiste" sur leur sort. "J'invite tout le monde à être optimiste. Nous le souhaitons de tout cœur. Nous souhaitons que tout se passe bien pour eux (les six otages, ndlr) et je pense que l'attitude humaine et humanitaire que nous devons avoir, c'est de croire", avait notamment déclaré le président malien.
Peu après, un proche du président Touré avait affirmé à l'AFP que cet optimisme "concernait surtout" les otages espagnols.

Ces trois Espagnols - deux hommes et une femme - sont détenus par l'Algérien Moctar Belmoctar, un des émirs "chefs" de Aqmi, selon des sources maliennes proches des négociations. Mais les otages italiens et français se trouvent aux mains de l'Algérien Abdelhamid Abou Zeïd et de son lieutenant, Abou Yaya Hamane.


Source : AFP
Mardi 9 Février 2010 - 18:45
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542