Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le Sénat adopte un projet de loi relatif à l'état civil

Le Sénat, réuni dimanche à Nouakchott en séance plénière sous la présidence de son président M. Ba Mamadou dit M'baré, a adopté un projet de loi définissant les sanctions pénales dans le domaine de l'état civil.


Le Sénat adopte un projet de loi relatif à l'état civil
Au cours de la séance tenue en présence du ministre de l'intérieur et de la décentralisation, M. Mohamed Ould Boilil, les sénateurs ont réclamé la révision du modèle de la carte d'identité nationale et de la manière d'attribution de la nationalité ainsi que la prévention de la double nationalité. Certains parmi eux ont dénoncé la " négligence du législateur mauritanien " à l'égard de " grandes questions nationales " comme le Code du statut personnel.

Nombre de sénateurs ont souhaité la révision des articles de ce code et insisté sur la nécessité de réviser l'attribution de la nationalité aux étrangers au cours des dernières années. Ils ont également réclamé un intérêt particulier pour les éléments chargés de superviser l'émission des documents civils.
Leur répondant, le ministre a demandé de ne pas politiser le Code du statut personnel, vu qu'il traite une question nationale sensible. Il a rejeté l'exploitation de cette question dans les tiraillements politiques et les desseins personnels.

M. Mohamed Ould Boilil a expliqué que le projet de loi définissant les sanctions pénales dans le domaine de l'état civil est intervenu pour une nécessité servant l'intérêt et l'identité nationaux. Il a précisé qu'un pays incapable de réformer son état civil ne peut prétendre mettre en place des institutions constitutionnelles crédibles ni un système démocratique viable.

Le ministre a annoncé l'organisation, dans un futur proche, d'un recensement administratif transparent et juste qui mettra à contribution des appareils évolués impliquant les empreintes des 10 doigts des deux mains. " L'émission des documents civils commencera par la nationalité au lieu de l'extrait d'état civil ", a-t-il ajouté, soulignant que cela rendra très difficile l'obtention de la nationalité par les étrangers.

AMI
Lundi 14 Décembre 2009 - 12:43
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542