Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le Sénégal tente une médiation dans la crise politique en Mauritanie


Le Sénégal tente une médiation dans la crise politique en Mauritanie


Le Sénégal a entrepris une médiation visant à dénouer la crise politique née du coup d’Etat du 6 août dernier en Mauritanie, a déclaré vendredi à la presse à Nouakchott, le ministre sénégalais des affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio.



« J’avais un message spécial du président Wade que j’ai délivré et que le président (NDLR : le général Mohamed Ould Abdelaziz, chef du Haut conseil d’Etat, au pouvoir) a très bien accueilli », a déclaré M. Gadio, à l’issue d’un entretien avec le général Aziz.

Selon lui, « le président Wade va continuer ses efforts de médiation, ses efforts de soutien et de solidarité au plan régional, continental et international ».

« Vous savez qu’il (NDLR : Wade) reçoit à Dakar tous les acteurs de la politique mauritanienne ; le président Aziz trouve que c’est une très bonne chose que des frères mauritaniens, de toutes obédiences politiques puissent se rendre à Dakar pour discuter avec le président Wade après les efforts tentés par d’autres », a-t-il poursuivi.

Le chef de la diplomatie sénégalaise a rappelé que le président de l’Union africaine, le colonel « Kadhafi a séjourné en Mauritanie et qu’il a tenté des choses, ajoutant que le « président Wade veut continuer parce qu’il pense que c’est un devoir et, même au-delà d’un devoir, c’est une obligation ».

Le Haut conseil d’Etat a renversé l’ex président mauritanien Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi, retranché aujourd’hui dans son village natal de Lemden, 250 kilomètres au sud de Nouakchott.

« J’en ai tiré beaucoup d’enseignements et surtout j’ai gardé l’espérance, comme tous les Sénégalais, que la Mauritanie est un pays qui sait toujours rebondir après ses difficultés pour aller de l’avant », a aussi dit M. Gadio au sujet de l’entrevue avec le général Aziz.

Il a indiqué avoir « longuement discuté » de « cette rencontre historique de Kaédi et les différents actes qui ont été posés », dans une allusion claire au règlement du passif humanitaire en Mauritanie, annoncé mercredi dans cette ville riveraine du fleuve Sénégal

« Franchement, j’ai rencontré un dirigeant qui a une forte préoccupation partagée par toute la communauté africaine et la communauté internationale de refermer les blessures du passé et d’encourager son pays vers une réconciliation totale pour que la Mauritanie, dans sa richesse, dans sa diversité, dans ses cultures millénaires et historiques, soit la grande Mauritanie que nous avions tous connue dans le passé et que nous avions tous aimée », s’est il félicité.

Pour lui, « le président (NDLR : Aziz) est déterminé, sa détermination est tellement forte que ça donne beaucoup de passion mais aussi beaucoup de sérénité ».

« Il nous a expliqué son engagement et il nous a même demandé que certains actes soient posés en rapport avec le Sénégal, par exemple la question de l’état civil, parce qu’il compte finaliser ce dossier là et il compte sur l’esprit de dépassement des mauritaniens, de tous les mauritaniens, sur la question essentielle du pardon et de la réconciliation », a précisé le ministre sénégalais.

M. Gadio a dit avoir « beaucoup apprécié » et « beaucoup appris parce que souvent on pense connaître la Mauritanie mais c’est bon d’écouter les Mauritaniens parler de la Mauritanie ».


Source: APA
Vendredi 27 Mars 2009 - 23:21
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par badiallo le 28/03/2009 09:20
Je pense que le Général Abdoullaye Wade est à priori disqualififié compte tenu de ses propros lors du putsh en Mauritanie et de ses prises de positions partisannes par rapport à l'accès au pouvoir par la force !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542