Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

"Le Véridique" s'en prend au président de l'I.R.A


 "Le Véridique" s'en prend au président de l'I.R.A
Un danger nommé Birama Ould Abeidy

M.Birame Ould Dah, membre de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et président de l’Initiative de Résurgence du mouvement Abolitionniste en Mauritanie (IRA), a accordé une interview à notre confrère le divan dans laquelle, comme d’habitude, il utilise des mots à peine voilés pour appeler à la violence.

Cet homme connu pour ses diatribes ne cache plus ses intensions de mettre le feu dans le pays. Birama Ould Abeidy ignore la réalité du pays.

Il oublié que parmi les officiers supérieurs de nos forces armées il y’a de nombreux haratins, que dans la haute administration il y’a de nombreux haratins, que parmi les membres du gouvernement il y’a des haratins c’est le cas du ministre de la justice, le ministre de l’intérieur est un haratin, l’ancien premier ministre et actuel médiateur de la République est un haratin.

Birama insulte ainsi les haratins qui occupent les hautes fonctions de l’état comme Messaoud ould Boulkheir le président de l’assemblée nationale, le ministre de l’intérieur qui dirige la sécurité du pays et celui de la justice. Birama a oublié également que les 3 chefs d’état major en Mauritanie sont des négro africains.

Mieux que tout ceci Birama a oublié volontairement que le président de l’assemblée nationale est un haratin comme lui. Ould Abeidy dit dans son interview qu’aucune avancée dans la lutte contre l’esclavage n’existe en Mauritanie.

Ould Abeidy est volontairement aveugle. On lui pose la question de savoir où sont passées tous les textes qui ont été adoptés pour lutter contre l’esclavage. Nous le défions pour nous amener un seul cas d’esclavage en Mauritanie. Les rares cas qui ont été présentés devant la justice ont été traités par celle-ci.

« Qu’ils soient administrateurs, officiers ou hommes d’affaires ; que ça soit à Nouakchott ou à l’intérieur du pays, eux seuls ont droit de porter des armes. Ils organisent au grand jour des tournois de tir à la cible alors qu’un noir ou un haratine pris avec une arme, c’est la prison. De ce fait, les arabo-berbères préparent la guerre civile. L’Etat les arme au détriment des autres comme le régime soudanais qui arme les Janjawides. »

Voila une phrase de ce Ould abeidy qui en dit long sur ses pensées et visées « macabres ». Cet homme veut entrainer la Mauritanie vers une guerre civile. Il doit être mis en quarantaine par les médias car il est un danger pour le pays, sa paix et sa stabilité. Il n’a aucun respect par l’état, son peuple et ses ulémas qu’il a traité de tous les maux.

L’esclavage est le fruit de pratiques ancestrales dangereuses et inhumaines. La Mauritanie à l’instar de la communauté internationale l’a éradiqué. Aujourd’hui la vérité est que les richesses du pays sont entre les mains d’une minorité de citoyens qui est composée d’arabo-berbères, de négro-africains et de Haratins. Tous les pauvres toute couleurs confondues peuvent être considérés comme des esclaves. Ceci n’est pas la particularité des noirs.

Le président Ould Abdel Aziz l’a compris et a placé la lutte contre la pauvreté dans ses priorités car il a approché les pauvres dans le pays qui l’ont consacré président des pauvres.

Trop c’est trop. L’esclavage n’existe que dans la tête du Birama Ould abeidy

source :Le Véridique
Mercredi 27 Janvier 2010 - 10:05
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par erika koenig le 27/01/2010 11:41
Nul doute n'est permis; le Véridique roule "à donf" pour Aziz...ça n'est plus de l'estime, c'est de l'agiographie..
Comment peut-on affirmer que l'esclavage est éradiqué en Mauritanie?
Quant à des gens comme Biram, heureusement qu'il en existe pour oser dire les choses qui déplaisent.
erika koenig avocate

2.Posté par ÉLYZABETH MARYSE le 27/01/2010 19:02
VOILÀ UN HOMME QUI ME PLAÎT BEAUCOUP ET A LE COURAGE DE POINTER LE DOIGT SUR LES VÉRITABLES PROBLÈMES DE LA MAURITANIE.

QUE JE DIEU LE PRÉSERVE DE SES ENNEMIS

3.Posté par ibra le 27/01/2010 22:48
seul deux toubab ont defendu biram, cest bizarre

4.Posté par ndiol sene le 27/01/2010 22:49
MON CHER BIRANE DU COURAGE.NE DIT ON PAS QUE LES CHIENS ABOIENT ET LA CARAVANE PASSENT.CE PAUVRE PAYS A BESOIN DES GENS COMME TOI.MAIS LES ESCLAVAGISTES FERONT TOUT POUR TE BARRER LA ROUTE.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 540