Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le colloque scientifique sur l'Islam et la problématique de la modération et de l'extrémisme dans l'interprétation et le comportement clôture ses travaux

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le Premier ministre a affirmé que la condamnation unanime, par les oulémas et les penseurs, de l'extrémisme et du terrorisme, malgré la diversité de leurs visions, de leurs sources et des vastes espaces de pensée qu'ils ont traités, constitue une preuve que "notre sainte religion, l'Islam, avec ses différentes écoles et ses voies diversifiées, est une religion de tolérance, d'entraide et d'apport de conseils et qu'elle est loin de l'extrémisme, de la terreur et des comportements irréfléchis".


Le colloque scientifique sur l'Islam et la problématique de la modération et de l'extrémisme dans l'interprétation et le comportement clôture ses travaux
Nouakchott, 8 jan (AMI)- Le Premier ministre, Dr Moulaye Ould Mohamed Laghdaf a supervisé vendredi soir au palais des congrès à Nouakchott la cérémonie de clôture du 1er colloque scientifique sur l'Islam et la problématique de la modération et de l'extrêmisme dans l'interprétation et le comportement, organisé sous le haut patronage du Président de la République, Monsieur Mohamed ould Abdel Aziz.

Le colloque qui a comporté des conférences et des interventions d'un certain nombre de nos illustres oulémas et des guides d'opinion tout au long de 4 jours vise à trouver la juste voie, partant d'une vision islamique basée sur le Coran et la Sunna du prophète, dans une société optant pour la modération comme voie et comportement.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le Premier ministre a affirmé que la condamnation unanime, par les oulémas et les penseurs, de l'extrémisme et du terrorisme, malgré la diversité de leurs visions, de leurs sources et des vastes espaces de pensée qu'ils ont traités, constitue une preuve que "notre sainte religion, l'Islam, avec ses différentes écoles et ses voies diversifiées, est une religion de tolérance, d'entraide et d'apport de conseils et qu'elle est loin de l'extrémisme, de la terreur et des comportements irréfléchis".

Il a ajouté que " la République Islamique de Mauritanie, comme l'a dit le président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz dans son important discours devant votre présente rencontre, la première du genre, et qui a regroupé l'élite des oulémas de ce pays veillant sur sa sécurité, restera, avec l'aide d'Allah, une citadelle islamique protégée où les cercles de louange à Allah remplissent ses mosquées, où ses mahadras indiqueront clairement la religion d'Allah, où ses dirigeants et ses magistras jugeront, conformément à la Cheriaa, sans excès ni négligence. Elle restera également décidée à enseigner les ignorants, à conseiller les égarés, à lutter contre la pauvreté et les prévaricateurs, protégeant ses générations grâce à la sécurité, à la foi, au pacifisme et au bien".

Le Premier ministre a en outre indiqué que " cette religion qui a régné dans le monde entier grâce à la bonne parole, au comportement correct et au bon exemple est confrontée aujourd'hui à un grand défi, car il lui est prêté d'être la religion de la violence et de la voie de l'extrémisme, alors qu'il s'agit là d'un grand mensonge".

Le colloque a été sanctionné par un rapport final lu par l'érudit Lemrabott Ould Mohamed Lemine. Ce rapport cite les principaux axes qui ont été traités par les participants et qui démontrent la tolérance de la religion musulmane et son rejet de l'extrémisme et du terrorisme.

Les participants aux colloques ont aussi fait un certain nombre de recommandations appelant, entre autres, à adopter une stratégie étudiée pour la propagation de la pensée de la modération et à ouvrir la porte du dialogue avec ceux qui ont des idées extrémistes en vue de les amener à se repentir.

Notons que la cérémonie de clôture s'est déroulée en présence d'un certain nombre des membres du gouvernement, des membres du corps diplomatique accrédité à Nouakchott, d'un grand nombre d'oulémas, du wali de Nouakchott, du président de la communauté urbaine de Nouakchott, du hakem de Tevragh Zeina et d'autres personnalités.

AMI
Samedi 9 Janvier 2010 - 10:51
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 540