Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le ministre des affaires étrangères à Genève le dossier du passif humanitaire en Mauritanie a été clôturé.


Le ministre des affaires étrangères à Genève  le dossier du passif humanitaire en Mauritanie a été clôturé.
Le Mauritanie a pris part à la Conférence d'Examen de la Mise en Oeuvre de la Déclaration et du Programme d'Action de Durban qui s'est ouvert lundi à Genève, indique une source du ministère des affaires étrangère et de la coopération (MAEC).

A cette occasion, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, le Dr. Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou a informé, dans son allocution, les états membres des Nations Unies qu'à la faveur des actions entreprises ces derniers mois par les autorités mauritaniennes le dossier du passif humanitaire en Mauritanie a été clôturé avec la participation des victimes des exactions passées, selon la même source.

Le Ministre a déclaré que durant les derniers mois notre Gouvernement s'est employé à un recentrage des efforts et de l'action publique autour de trois axes principaux, que la négligence et les lacunes de la gestion précédente avaient situé parmi les plus grands dénis des droits de l'Homme dans notre pays:la persistance de la condition de réfugiés mauritaniens au Sénégal et au Mali et d'un passif humanitaire, les conditions économiques et sociales désastreuses des populations et les atteintes à l'Etat de droit et d'une démocratie participative, indique-t-on au MAEC.

C'est dans cet élan que les activités de rapatriement de nos ressortissants réfugiés au Sénégal ont été renforcées et que plus de dix mille mauritaniens, auparavant coupés de leur patrie et privés du droit inaliénable de vivre dans leur pays, sont au cours des derniers mois rentrés chez eux.

En collaboration avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés, les conditions d'accueil ont été substantiellement améliorées à travers l'établissement et la distribution des pièces d'état-civil, de logements, de terres agricoles et de financements pour des activités génératrices de revenus au bénéfice des réfugiés.

De même, le 25 mars 2009 a été organisée à l'intérieur du pays, sur les rives du fleuve Sénégal, une cérémonie de pardon, de prière et de réconciliation en vue du règlement définitif du passif humanitaire. Cette douloureuse plaie dans l'histoire de notre pays, marquée par des exactions demeurées longtemps sans recours, est aujourd'hui soignée et elle a constitué une des priorités premières des autorités visant la restauration des droits de ceux qui en ont souffert", ajoute la même source.

La Mauritanie a adhéré aux principaux instruments internationaux et régionaux des droits de l'homme, parmi lesquels la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale, indique la source du MAEC.

Dans le cadre de sa législation, notre pays a établi le principe du droit à l'égalité dans l'Article 1 de sa Constitution qui dispose que "la République assure à tous les citoyens sans distinction d'origine, de race, de sexe ou de condition sociale l'égalité devant la loi." "Ce droit est renforcé par un ensemble de normes légales et réglementaires consacrant le principe de non-discrimination dans le travail, favorisant l'égal accès à l'emploi et prohibant toute discrimination, distinction, exclusion ou préférence fondée sur la race, l'ascendance, la couleur, le sexe, la religion, les opinions politiques ou l'origine sociale", souligne la même source.

Le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération dirige une délégation comprenant notamment le Ministre de la Justice, Amadou Tidjane Bal, le Directeur des Affaires Africaines au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, le Directeur des Affaires Juridiques au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération et le Chargé d'Affaires à l'Ambassade de Mauritanie à Genève.

AMI
Jeudi 23 Avril 2009 - 11:55
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Hamady Coulibaly le 23/04/2009 12:36
Ce n'est pas fini monsieur le ministre, rien n'est fini tant que la lumière ne sera pas faite. En attendant vous pouvez vous bercer d'illusions, c'est votre droit.

2.Posté par celluka le 23/04/2009 13:18
c'est cet homme le futur partenaire de l'avomm et de l'ocvidh. Et, il dit que le dossier du passif humanitaire est clos. Parce qu'ils ont donné de l'argent pour le prix du sang des innocents versé.
Quelle honte.

3.Posté par diol séne le 23/04/2009 15:00
Vous avez menti Mr le ministre,il n'a meme pas commencer;loin de là.Vous devez avoir honte .Si vous pensez que les miettes que vous avez donner régle le passif humanitaire,vous n'avez rien compris.

4.Posté par XMANDIALLO le 23/04/2009 15:40
Je suis certain que l'AVOMM et L'OCVIDH n'accepterons jamais de conclure n'importe quoi. C'est trop tôt de vouloir condamner nos vaillants interlocuteurs. Le ministre est libre de dire ce qu'il veut, mais la vérité est ailleurs, seule par la justice que nous pourrons avancer.

5.Posté par mmn le 23/04/2009 16:34
LE MALHONNETTE MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERE MAURITANIENS. TOUT CE QU IL A DIS AUX GENEVE IL MENT. UN MINISTRE QUI NA PAS HONTE DE MENTIR DEVANT LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE. GÉNÉVE LE MINISTRE MAURITANIENS VOUS A MENTIS.

6.Posté par soumare le 23/04/2009 22:36
chers compatriotes;pour l amour d allah le tout puissant;unissons nous la main dans la main maure poular soninke wolof et bambara;nos dirigeant beydane et koriye c du pareil au meme;il faut etre realiste nous ne pouvons vendres nos freres;pere et maris a un terain et une sommes minable.je suis un koriye mais jamais je n accepterai qu ont fasse du mal aux maures par ceque c est des arabes vice versa.il faut traduire ces assassins devant la justice qu ils justifients ces actes barbares et apres le pardon s en suivra en s assurant que jamais cela ne s repetera ni sur les noires ni sur les maures.voici ce que ma petite pensee m a donner courages mes freres et soeurs...........................

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542