Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le numéro 3 sur la liste des criminels est candidat à la présidentielle


Le numéro 3 sur la liste des criminels est candidat à la présidentielle
Mauritanie: le colonel Ould Vall candidat à la présidentielle.

Le colonel Ely Ould Mohamed Vall, ancien président de transition en Mauritanie (2005-2007), est candidat à l'élection présidentielle du 18 juillet, a affirmé vendredi à l'AFP l'un de ses proches.

"Il est candidat à la présidentielle. Il prépare ses bureaux et son siège de campagne qui doivent s'ouvrir ce (vendredi) soir", a annoncé un membre de son entourage familial, requérant l'anonymat et assurant que le colonel "passait ses nuits en contact avec des personnalités politiques devant superviser sa campagne".

Jeudi soir, au cours de la cérémonie de signature d'un accord de sortie de crise en Mauritanie, un communiqué signé Ely Ould Mohamed Vall avait été distribué aux journalistes, maintenant une certaine ambiguïté sur cette candidature.



"Je ne ménagerai aucun effort en vue de renforcer la démocratie véritable dans notre pays en mettant ma modeste expérience au service du peuple mauritanien dans cette phase décisive de son évolution politique" annonçait-il. Le militaire de carrière s'était réjoui dans ce texte qu'un accord ait été signé par les grandes formations politiques pour la formation d'un gouvernement d'unité nationale et l'organisation d'un scrutin présidentiel.

La classe politique "a su, de façon civilisée, prendre ses responsabilités en sauvant ainsi le pays des graves dangers qui le menaçaient", a-t-il estimé, assurant qu'elle avait fait "prévaloir la voie de la sagesse et le sens de l'intérêt suprême de la Nation". L'été dernier, après le coup d'Etat mené par son ancien compagnon d'armes et cousin, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, il s'était démarqué des putschistes en disant: "si la junte persiste, elle enfoncera le pays dans un tunnel bouché".

Désormais connu pour donner des conférences sur les processus de transition démocratiques à l'étranger, le colonel Vall fut le chef de la Sûreté nationale (police) du pays pendant 20 ans sous le régime de Maaouiya Ould Sid'Ahmed Taya (1984-2005), avant de concourir à son renversement en 2005 avec le général Ould Abdel Aziz qui dirigeait la garde présidentielle.

En se présentant dans six semaines, il se posera en rival du général Aziz qui s'est récemment dépouillé de l'habit militaire pour prendre la tête d'un parti, l'Union Pour la République (UPR), majoritaire au Parlement.


source : Romandie News
Vendredi 5 Juin 2009 - 15:49
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par MAKAN le 05/06/2009 16:29
POURQUOI EN SOMMES-NOUS RENDU LÀ? QUI A VOULU CE CIRQUE DU MOIS DE JUILLET?

2.Posté par XMANDIALLO le 05/06/2009 20:10
Un vrzi cirque, la candidature d'Ely une insulte pour tous les mauritaniens épris de justice.

3.Posté par Djibril BA le 05/06/2009 20:55
Continuons à tricher au nom de je ne sais quel vertu ? Nous refusons de parler franc. Nous refusons la confrontation nous jouons au plus rusé excusez moi au plus hipocryte il faut dire.
Le cirque ne peut que continuer.
Démocrtatie et démocrates aux pays où l'on tue, exclue, exploite, exproprie sans que personne ne bouge. Je vous renvoie à un article sur cridem sur l'esclavage dont la dernière partie est l'une ses plus graves insultes à l'humanité et tout celà comme si de rien n'était :

" Mohamed El Mehdi Ould Sidi Mohamed Ould Hadj Amar

«Je suis enseignant de coran à Kobeni. Je suis voisin et ami de la famille de Aicha. Nous ne sommes pas de la même tribu. Je connais son père et ses soeurs. Je sais qu’un marabout, se considérant maître de la maman de Zeinabou, a récupéré ses biens. C’est sur procuration de la famille que j’ai saisi le Cadi (juge) de Kobeni en 2006. Ce cadi a rendu un jugement demandant la restitution des biens à Aicha.

Il a envoyé trois convocations au marabout. Elles sont restées sans suite. Faute de l’exécution de la décision du cadi, je suis allé voir le ministre de la justice de l’époque. Le ministre a confié le dossier à un de ses conseillers, Hamoud Ould Ramdane. Ce dernier a fait un rapport concluant à une captation d’héritage à caractère esclavagiste.

Le ministre a transmis le dossier au procureur général près la cour suprême pour exécution du jugement. Ce dernier a écrit au procureur général près la cour d’appel de Kiffa (compétente pour le Hodh El Gharbi). Ce dernier a écrit au procureur de la République d’Aiouin pour exécution. Le procureur d’Aioun a fait état d’un défaut de formule exécutoire.

Je suis reparti au tribunal départemental de Kobeni et la formule a été faite. Le cadi a proposé une exécution à l’amiable. Le greffier est allé voir le marabout qui a refusé. Je suis retourné chez le cadi qui a fait état de son impuissance. Je suis allé alors voir le procureur à Aioun en 2008, au moment de la visite du ministre de la justice dans cette ville.

J’ai fait état de l’inexécution de la décision. Quand j’ai commencé à parler au ministre, le wali lui a dit qu’il s’agit d’une affaire privée. Le ministre m’a demandé de me taire et les gardes m’ont fait sortir de la salle. Dans l’après-midi, j’ai été rappelé. En présence du procureur, du président du tribunal départemental de Kobneni, du wali et du ministre de la justice, je suis revenu sur l’intégralité du dossier.

Le wali, s’adressant au ministre, a dit : ça ne me concerne pas mais je vais te faire comprendre la situation. Si on exécute ce jugement contre ce marabout, ça va créer des tensions dans tout le pays. Donner moi le temps de convaincre le marabout pour qu’il restitue les biens. Je n’ai pas accepté cette proposition du wali. Le lendemain, le ministre est retourné à Nouakchott. Jusqu’à ce jour rien n’a été fait. C’est pourquoi, nous avons saisi les ONG défenseurs des droits de l’Homme.»

Témoignage recueillis par Khalilou Diagana


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org"

Ajouté au passif récents
Et tout continue comme si de rien n'était et vous vous etonnez ?

Soyons sérieux


4.Posté par JAM le 06/06/2009 02:46
Il n'y a pas un criminel plus criminel qu'ely ould mohamed vall en Mauritanie. Beaucoup de mauritaniens ne savent pas ce que les policiers fesaient dans les commissariats sous les ordres de ely et ses chiens telque salek, ancien directeur du commissariat central de Nouakchott: les tortures, les humiliations, les massacres, les assassinats, les masses électriques, les zaguards et les viols. J'ai vu un vieux Peul âgé environ de 75 ans violé devant nous ( ses enfants ) au commissariat central de Nouakchott à l'époque de salek le sanguinaire. ely est pur que maouya.
Ceux qui soutiennent ely c'est des gens qui ne connaissent pas la Mauritanie ou qui sont des criminels comme lui.

5.Posté par Mamadou Ablaye wane le 06/06/2009 18:25
3e tortionnaire avere. candidat ou pas cela ne t'empechera jamais de comparaitre un jour (D'AILLEURS PROCHE) devant la TPI ou CPI. Bande des criminels. Si vous echapez a la justice dans ce bas monde, la justice equitable du bon Dieu vous attend. Ely, tu as tue, deporte, exproprie, alors cela ne suffit-il pas. Tu n'as meme pas epargne les chauffeurs des taxi. Arrete avant que tu ne sois arrete.

6.Posté par Djibril S BA le 06/06/2009 19:04
hommes de kaki; comprenez un peu. On ne veut plus de vous. Personne n'est dupe: vous vous presentez pour échapper à la TPI. CE QUE VOUS IGNOREZ C'EST LA JUSTICE INTERNATIONALE A EVOLUE. une prétendue immunité ne peut plus vous sauver. DEMANDEZ à Oumar elBéchir.

7.Posté par Baaba THIAW le 06/06/2009 20:16
C'est révoltant le recit de JAM, Eky et tous ses semblables ne méritent que la potence comme saddam. Ils nous fatiguent tous avec leurs képis, leurs étoiles et leurs grosse moustaches. Il faut les retourner dans leurs casernes. Djibril a raison, y en a assez des militaires.
!

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542