Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Les détenus présumés salafistes observent une grève de la faim


Les détenus présumés salafistes observent une grève de la faim
Selon des sources proches des détenus présumés salafiste de la prison centrale de Nouakchott, ces derniers observent une grève de la faim depuis le samedi, premier jour du ramadan, en réaction à ce qu’ils ont appelé « le manquement des autorités responsables de la prison à leur engagement par rapport à une entente au tour de la question du repas du « fitr » ou rupture du jeun.

Ces mêmes sources ont affirmé que le régisseur de la prison s’est engé à fournir aux détenus une quantité de 12 kilogrammes de viandes pour le fitr et le dîner et ce pour un nombre de 60 prisonniers constituant la communauté des locataires de cette maison d’arrêt. Surpris en retrouvant cette quantité réduite à 6 kg, ils ont décidé de s’abstenir de prendre les plats du fitr et du dîner d’hier soir. Ils ont souligné que les autorités pénitentiaires ont manqué à toutes les clauses de l’accord bilatéral conclu à l’issue de leur dernière grève de la faim, les privant de pratiquer le sort après deux semaines.
Selon ces mêmes sources, les prisonniers présumés salafiste entendent mener une grève illimitée de la faim, jusqu’à la satisfaction de leurs doléances.



Source: ANI
Dimanche 23 Août 2009 - 17:47
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542