Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Les discussions se poursuivent à partir de 12 heures pour aboutir à une ’’entente parfaite’’


Les discussions se poursuivent à partir de 12 heures pour aboutir à une ’’entente parfaite’’
Les trois pôles politiques mauritaniens vont poursuivre leurs négociations, mardi à partir de 12 heures au Méridien Président, en vue d’aboutir à une ‘’entente parfaite’’ sur les points en discussion, mais l’idée d’une dissolution du Haut Conseil d’Etat, qui était une exigence de deux pôles, a été abandonnée au profit d’une nouvelle formulation.

’’Nous avons décidé de poursuivre les discussions, demain (mardi) à partir de 12 heures, pour aboutir à une entente parfaite sur les points en négociation. Nous voulons aller beaucoup plus loin’’, a expliqué à la presse le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio.

M. Gadio a fait le point des négociations, lundi au-delà de minuit, après plus de dix heures d’échanges organisés sous l’égide du Groupe de contact international pour une mise en œuvre de l’Accord-cadre signé début juin à Dakar. Ce nouveau round de négociations s’est ouvert ce week-end après l’échec de discussions engagées toute la semaine dernière à Nouakchott.

’’La formule de la dissolution pouvant créer une sorte d’ambigüité, le Haut Conseil d’Etat sera formulé autrement, dans un esprit de compromis. Il a été réduit à sa mission de sécurité nationale parce que les Mauritaniens, dans leur ensemble, tiennent à cela’’, a indiqué le ministre sénégalais.

La dissolution du Haut Conseil d’Etat, organe mis en place après le coup d’Etat du 6 août dernier, était réclamée par le Front national de défense de la démocratie (FNDD) et le Rassemblement des forces démocratique (RFD), alors qu’il était rejeté par la mouvance du général Mohamed Ould Abdel Aziz.

Le compromis a été acquis ‘’pour que le Conseil supérieur de défense nationale — possible nouveau nom de la structure — ait un ancrage constitutionnel’’, a-t-il dit, admettant ensuite qu’il y a ‘’quelques difficultés qui ne remettent pas en cause l’Accord de Dakar’’.

Cheikh Tidiane Gadio a ajouté qu’une fois cette crispation autour de la dissolution dépassée, les trois pôles et les facilitateurs pourront réfléchir à la mise en place de la Commission électorale nationale indépendante, le déroulement du processus électoral, les listes électorales, le dépôt et l’examen des candidatures.

’’Il s’agit de voir comment gérer tout ça’’, a-t-il conclu avant de donner rendez-vous aux journalistes, mardi à 12 heures, pour une reprise des pourparlers.

Le Groupe de contact international est constitué de l’Union africaine (UA), l’Organisation des Nations Unies (ONU), l’Union européenne (UE), la Ligue des Etats arabes (LEA), l’Organisation de la Conférence islamique (OCI) et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Il comprend aussi les pays membres africains et membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies (Burkina Faso, Jamahiriya arabe libyenne, Ouganda, Chine, Etats-Unis, Fédération de Russie, France et Royaume Uni).

Les trois pôles politiques mauritaniens, le Front national de défense de la démocratie (FNDD), le Rassemblement des forces démocratique (RFD) et la mouvance du général Mohamed Ould Abdel Aziz, avaient conclu, le 2 juin, après six jours de négociations un accord de sortie de crise, en présence du facilitateur, le chef de l’Etat sénégalais Abdoulaye Wade.

L’Accord-cadre prévoit la constitution d’un gouvernement transitoire d’union nationale et la constitution de la Commission électorale nationale indépendante. Selon l’accord, le premier tour de l’élection présidentielle initialement prévu le 6 juin était reporté au 18 juillet.



Source: APS
Mardi 23 Juin 2009 - 16:07
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542