Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Les femmes et la jeunesse de Sebkha se mobilisent pour KANE Hamidou Baba


Photo Ndeye Baty Fall
Photo Ndeye Baty Fall

Sebkha dans l’effervescence des grands jours

Les femmes et la jeunesse de Sebkha ont encore fait parler d’elles dimanche soir 12 juillet à l’occasion d’un imposant meeting populaire organisé en perspective à l’élection présidentielle du 18 juillet prochain. A quelques jours du scrutin présidentiel, le candidat Kane Hamidou Baba a choisi le populeux quartier de Sebkha pour encore marquer des points sur le plan mobilisation. Une foule qui a donné l’impression que toute la Sebkha était là. Rien qu’à voir le décor et l’engouement des populations en majorité de jeunes et de femmes, e suffirait pour dire que le candidat KHB est déjà au Palais.

Le chapeau a été tiré à celles et ceux qui ont pris l’initiative d’organiser cette soirée électorale, ce meeting qu’on ne parlera jamais assez. Ndeye Baty Fall en tête, Coumba Thioube, Billé Wagué et Marième Kane avec l’appui de toute une jeunesse, puis que c’est de celles qu’il s’agit, ont indiqué la voie et ont compris que le président qu’il faut à la Mauritanie plurielle pour gouverner autrement est KHB. Ce digne fils du pays, ce candidat clean, qui milite pour l’intégration nationale et pour donner l’espoir à cette jeunesse désorientée et désoeuvrée, demeure encore cet intello qui n’a rien à envier à tous ces candidats dont certains n’ont que l’argent mal acquis qu’ils distribuent à tour de bras pour acheter la conscience des populations.

Le témoignage était vivace et vivant. Le directoire de campagne de KHB ne dira pas le contraire. Lui qui s’est mobilisé pour accompagner le président KHB au cœur de la Sebkha à l’invite d’une population assoiffée de changement, s’est visiblement réjoui de l’engagement de ces femmes et cette jeunesse inlassables, debout comme un seul homme, pour tracer la voie du palais brun au candidat de l’Espoir KHB.

Le président KHB qui est arrivée à 23 heures 25mn accompagné de tout son staff accepté le directeur de campagne empêché pour des raisons évidemment politiques, a pris un grand bain de foule qui ne cessait de scander « Yes We Kane ». Du côté animation, c’est la diversité folklorique par référence au programme de KHB qui prône pour la diversité dans tout son sens. Cet accueil en grande pompe rappelle si besoin en était, les foules qui accueillaient Oboma en période de campagne ou un certain Wade avec sa marche bleue. Le président et sa suite étaient rejoints par M. Amadou Soma Ba dit Balass, président du parti Arc-En-Ciel dont la détermination aux côtés de KHB n’est plus à démontrer.

Une pluie de témoignages et d’engagements qui requinquent KHB

C’est d’abord Hamet Dia, superviseur de la campagne de KHB à Sebkha de prendre la parole pour lancer un message mobilisateur à l’endroit de la population de Sebkha. S’il y a un candidat qui mérite le soutien, c’est bien KHB s’adressera-t-il ainsi aux nombreuses populations présentes sur place. Lui emboîtant le pas, Mme Ndeye Baty Fall, comme à son habitude, n’a pas tari d’éloges au candidat « qui présente un profil digne d’un président ». Elle exhortera à cette occasion ses camarades à se mobiliser davantage pour élire le candidat KHB le 18 juillet à la magistrature suprême du pays.

Pour sa part, Dr Silly Camara est revenu en force et en soninké pour demander aux populations de Sebkha de voter utilement le 18 juillet.

Quant aux jeunes de Sebkha, par la voix du président de la « Jeunesse Concrète », M. Amadou Diouf, ils ont exprimé leur ralliement sans condition et leur soutien indéfectible au candidat de l’Espoir, « celui qui incarne la diversité » et qui suscite l’espoir chez les jeunes. Dans un message clair, la jeunesse concrète a aussi indiqué la voie. Mamadou Camara, le président de la jeunesse du 5ème arrondissement zone 3, a abondé dans le même sens que ses prédécesseurs. Entre temps, il a été procédé à une simulation de vote pour expliquer aux nombreuses populations comment voter utilement en faveur de KHB. Les jeunes ont déconseillé de voter les autres candidats car, disaient-ils, «un militaire sans formation politique n’est qu’un criminel en puissance».

Cheikh Ould Zahaf, porte parole du candidat KHB, a pris la parole pour remercier au nom du candidat, la mobilisation des populations de Sebkha. «Nous vous félicitons pour la bonne organisation de cette soirée. Vous avez démontré votre niveau de conscience parce qu’en fait parmi tous les candidats en lice, vous avez choisi le candidat le plus formé, le plus apte à contribuer positivement au développement économique, social et culturel de notre pays ». Et de dire, « parmi tous les candidats, il est le meilleur sur le plan intellectuel et de la formation ». Parlant de la jeunesse, Ould Zahaf dira que « notre jeunesse est sans perspective ». La démocratie est devenu en Mauritanie un jeu d’intérêt au sommet de l’Etat parce que toutes les fortunes du pays se sont rangées derrières d’autres candidats et la raison est bien connue, martelait-il.

Quant à Amadou Soma Ba dit Balass, connu pour sa verve et son engagement, il a magnifié le profil du candidat KHB avant de conseiller aux femmes et à la jeunesse de veiller scrupuleusement pour assurer un vote utile. Fustigeant les autres candidats qui ne font que distribuer de l’argent malgré cette double campagne, il dira que « nous sommes en droit à la veille de l’élection présidentielle, d’exiger ces candidats des explications pour dire comment ils ont eu cet argent qui devrait normalement suffire pour faire baisser les denrées de premières nécessité ». Selon Balass, celui qui a utilisé son argent propre pour faire la campagne n’est autre que le candidat KHB. Et de qualifier ces candidats de « Remous el Wassal ».

KHB, revigoré par l’engagement des populations de Sebkha

Enfin venu le moment tant attendu. Le président de Tous, président de l’Espoir et du changement, celui qui prône la gouvernance autrement, s’est d’abord réjoui à plus d’un titre de la détermination des femmes et des jeunes de Sebkha avant de s’adresser en langues nationales wolof, pular soninké, maure aux populations. Sans détour, il a félicité et remercié toutes les femmes, en particulier Ndeye Baty Fall, celle-là dont la détermination et l’engagement reste un secret de polichinelle. Visiblement très satisfait, KHB, fidèle à son discours fédérateur et nourri d’espoir, n’a pas manqué d’exhorter davantage ses militants de resserrer les rangs pour barrer la route aux usurpateurs. « Je ne me suis pas trompé en dédiant ma candidature à la jeunesse et aux femmes », dira-t-il en substance. Après avoir longuement parlé en pular, s’adressant à cette foule immense et compact, le maître communicateur n’a pas encore failli à sa vocation. Le discours tenu pour la circonstance a montré qu’il était revigoré lui-même mais aussi véritablement les populations ont reçu un message convaincant. Cet homme de droiture avec son sens inné de justice et d’équité, n’oubliera pas si vite ce meeting. « Je sais que Sebkha ne sera pas abusé par l’achat de conscience » renchérit-il. KHB est reparti convaincu qu’au soir du 18 juillet, la Sebkha sera dans son escarcelle pour l’accompagner et chanter « on a gagné, on a gagné ».

Commission de communication du candidat KHB
Mardi 14 Juillet 2009 - 11:17
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541