Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Les médias du Nigeria sont largement revenus sur l'arrestation d'Umar Farouk Mutallab


Les médias du Nigeria sont largement revenus sur l'arrestation d'Umar Farouk Mutallab
Les journaux nigérians ont consacré leurs manchettes, ce dimanche, à des articles et photos du Nigérian, Umar Farouk Mutallab, arrêté et inculpé pour avoir tenté, vendredi, de faire exploser un avion d'une compagnie américaine, à son arrivée à l'aéroport de Detroit, aux Etats-Unis.

"Mutallab, l'homme qui fait la honte du Nigeria" a titré le quotidien privé, Guardian, qui a consacré plusieurs pages intérieures à cette histoire. Le journal a également rapporté que les Etats-Unis ont accusé les autorités de l'aviation kényane d'avoir permis au suspect d'embarquer sur un vol sans lui faire passer un contrôle adéquat.

"Ce Nigérian est-il un kamikaze?" s'est interrogé le journal "Next On Sunday", qui a rapporté que c'est avec "consternation et incrédulité que les Nigérians ont appris samedi que l'homme qui aurait tenté de faire exploser un avion aux Etats-Unis d'Amérique était un de leurs compatriotes".

"Le fils d'un ex-président d'une banque arrêté, alors qu'il tentait de faire exploser un appareil américain, titre Nation, tandis que Thisday annonce : "Le fils de Mutallab inculpé pour une tentative d'attentat aux Etats-Unis".

Pour The Sun "Un kamikaze nigérian choque le monde", alors que Vanguard revient sur le récit, à savoir, "Comment un Nigérian a tenté de faire exploser un avion aux Etats-Unis", et que Punch affirme que "la connection nigériane inquiète Aso Rock".

Le gouvernement nigérian a ordonné une enquête sur cet incident, tout en disculpant le pays du terrorisme. "Nous affirmons très clairement qu'en tant que nation, nous abhorrons toutes les formes de terrorisme", a déclaré la ministre nigériane de l'Information,Dora Akunyili.

Une enquête préliminaire diligentée par l'Autorité de l'aviation civile du Nigeria (NCAA), a révélé que le suspect, 23 ans, fils d'un éminent banquier, était bien parti de l'Aéroport international Murtala Muhammed de Lagos via Amsterdam pour les Etats-Unis, après avoir acheté son billet à Accra, au Ghana le 16 décembre.

La First Bank "attristée" par l'implication du fils de son ex-président dans la tentative d'attentat

La First Bank, une des plus grandes institutions financières du Nigeria, a exprimé sa consternation et sa tristesse, en apprenant l'implication du fils de son ex-président dans la tentative d'attentat vendredi contre un avion américain.

Dans un communiqué rendu public ce dimanche, la banque a indiqué que l'implication d'Umar Farouk Mutallab dans cet incident était une "tragédie personnelle" pour Alhaji Umar Mutallab qui avait également servi comme président directeur général d'autres banques et ministre du gouvernement.

La banque "condamne fermement" le terrorisme, mais "se déclare néanmoins encouragé par les informations selon lesquelles le Dr. Mutallab avait informé les autorités concernées de ses soupçons sur les vues extrémistes de son fils, et remercie Dieu que sa mission terroriste ait échoué".

Le jeune Mutallab, 23 ans, a été inculpé pour sa tentative de destruction vendredi d'un appareil qui se posait sur l'Aéroport Detroit Metropolitan Michigan et pour possession d'un engin destructeur à bord de l'appareil.


Source: grioo.com
Mardi 29 Décembre 2009 - 22:12
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541