Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Loupe du Rénovateur : La démocratie des Généraux


Loupe du Rénovateur : La démocratie des Généraux
Les mauritaniens ne savent pas sur quel pied danser ni quel personnalité politique suivre. Pour la énième fois, le peuple est pris en tenaille par des lobbies politico-militaires qui usent de la force et du pouvoir de l’argent pour s’installer et installer les leurs.

L’armée n’a, en toute vraisemblance, comme rôle que la prise du pouvoir par les armes et la modification de la Constitution du pays sous couvert de journée nationales de concertation. Comme si le destin de la Mauritanie est suspendu à la volonté de l’armée trop prompte à prendre le pouvoir à la faveur de la moindre crise politique.

Cette fois la mauvaise expérience risque de bouleverser le présent et l’avenir d’un pays qui n’arrive pas à retrouver son équilibre politique, économique et social. Les militaires ne veulent pas d’hommes politiques qu’ils accusent d’être à l’origine de toutes les crises qui frappent le pays. Ils préfèrent se servir d’eux comme des marionnettes pour asseoir leur pouvoir et apprendre comment faire la politique.

C’est ce rapport qu’ils ont cultivé depuis des années pour diviser la classe politique, la clochardiser, la discréditer. A tel point qu’aujourd’hui, il est rare de voir un homme politique qui n’ait pas fricoté avec les militaires au sujet d’affaires parfois douteuses.

C’est cette relation de subordination que les politiques ont tissées avec l’armée qui est à l’origine de la forte ascendance de hauts cadres de l’armée sur les leaders politiques au point que derrière chaque chef de parti se cache un militaire.

A défaut de trouver le terrain propice pour diriger le pays, les militaires imposent leurs marionnettes qu’ils manipulent à leur guise. Cette situation vient de connaître son dénouement avec le coup d’Etat ayant consacré le retour des hommes en treillis. Le même scénario est probable avec ou sans la candidature du Général qui a entre les mains plusieurs cartes à jouer.

Un homme politique ayant soupé avec les militaires qui l’auront lâché par la suite perd sa crédibilité et son poids sur l’échiquier politique en sera profondément affecté. Il n’est pas étonnant, dès lors, de voir des leaders chercher à se rapprocher des miliaires dans l’espoir de trouver un parrainage.

Les anecdotes qui se racontent à ce sujet dénotent toutes d’un manque de constance et de pugnacité chez certains hommes politiques qui ont du mal à se départir de ce comportement vil qui les maintient prisonniers. Dans cette succession de crises perpétuelles causées par l’immixtion de l’armée dans la vie politique et économique du pays, les hommes politiques ont une grande part de responsabilité.

Les laudateurs du moment ont accompagné sans ménagement tout ce mouvement en marche qui engage le destin de la Mauritanie vers une destination encore inconnue. Si le schéma en cours arrive à son terme, la Mauritanie mettra encore bien du temps pour retrouver le chemin de la vraie démocratie. Le renouvellement de la classe politique sera compris …

CTD
source : Rénovateur Quotidien
Jeudi 8 Janvier 2009 - 12:10
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542