Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

M. Zenawi : «La Mauritanie suspendue»


M. Zenawi : «La Mauritanie suspendue»
La Mauritanie est suspendue du Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP), a annoncé le Premier ministre éthiopien, Mélès Zenawi, à l'ouverture du sommet du mécanisme qui se tient depuis samedi à Cotonou (Bénin). Cité hier par des médias reçus à Dakar, M. Zenawi, également président en exercice du Forum du MAEP a indiqué que "conformément à la décision de l'Union africaine (UA) de suspendre la Mauritanie, nous suspendons aussi la participation de ce pays au Mécanisme africain d'évaluation par les pairs". L'UA et l'Union européenne (UE) insistent sur le retour à l'ordre constitutionnel en Mauritanie après le coup d'Etat du 6 août dernier contre le président légitime, M. Sidi Ould Cheikh Abdellahi. S'exprimant dans ce contexte, le président de la Commission de l'UA, M. Jean Ping avait indiqué que "nous sommes tout à fait en harmonie avec l'UE sur la situation en Mauritanie (à) pour faire en sorte de restaurer l'ordre constitutionnel" dans ce pays. L'UE a accordé lundi un délai d'un mois aux militaires qui ont pris le pouvoir par la force en Mauritanie pour présenter des propositions en vue de rétablir l'ordre constitutionnel, faute de quoi elle déclenchera un processus de sanctions. Ce délai qui expirera dans trois semaines est toujours en vigueur, alors que le secrétaire d'Etat français à la Coopération et à la Francophonie, M. Alain Joyandet, dont le pays assure la présidence de l'UE a annulé une visite prévue hier à Nouakchott. De leur côté, les Etats-Unis qui avaient récemment annoncé des mesures de restriction ont de nouveau exhorté Nouakchott à éviter "la voie de l'isolement". Washington a notamment appelé la Mauritanie, déjà exclue par l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), "à saisir l'occasion offerte par le délai de 30 jours accordé par l'UE pour prendre les mesures nécessaires afin d'éviter la possibilité de mesures supplémentaires". Parmi ces "mesures supplémentaires", figurent "le gel des avoirs des putschistes et un possible recours des instances concernées, telles l'UA et l'UE au Conseil de sécurité des Nations unies pour des sanctions contre la junte". Il est à souligner que la rencontre de Cotonou est le premier sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de Gouvernement participant au MAEP au cours duquel les participants poursuivront l'examen des rapports d'évaluation du Nigeria et du Burkina Faso. D'autres préoccupations, dites "questions transversales" d'importance pour l'Afrique, notamment celles liées à la diversité et la xénophobie, aux élections et à la corruption, seront examinées lors du même sommet. Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, est représenté à ces travaux par le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci. Le MAEP a été lancé en 2003 dans le cadre du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (Nepad). Sa mission est de s'assurer que les politiques et pratiques des Etats africains sont conformes aux principes et aux règles fixée par le Nepad, avec pour objectif fondamental la promotion de la stabilité politique, la croissance économique, ainsi que l'intégration régionale et continentale.

EL MOUDJAHID
Lundi 27 Octobre 2008 - 11:51
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542