Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Madame Khatou Mint El Boukhary devant le Sénat

A la publication de cette dépêche, l'ex-Première dame se trouvait dans l'une des salles d'attente du Sénat, après que les membres de la commission d'enquête ont décidé de suspendre l'interrogatoire de Khatou Mint El boukhary, devant le silence de celle-ci.


Madame Khatou Mint El Boukhary devant le Sénat
Comme nous l'annoncions dans notre édition de ce matin, le Sénat a décidé de contraindre Mint El Boukhary à comparaitre ; ainsi, en vertu d'une réquisition par la force publique, une centaine de policiers se sont présentés au domicile de Sidi Mohamed Ould cheikh Abdallahi, à Tevragh Zeïna - quartier résidentiel dans le nord de Nouakchott- et ont exigé, de son épouse, née Mint El Boukhary de les suivre.

Au début réfractaire, cette dernière finit par obtempérer mais, devant les sénateurs, elle déclare qu'elle n'a rien à leur dire et ne répondra à leurs question.

Actuellement, des proches de la première dame se trouvent devant le Sénat, accompagnés par Maitre Lô Gourmo Abdoul, mis dehors par les policiers. Il a déclaré, à la presse, qu'il était avec Bâ M'Baré, Président de la chambre haute ; ce dernier lui a confié ne pas être au courant de la convocation adressée par le Sénat à Mint El Boukhary.

Maitre Ghali Ould Mohamed Ghaly, lui, est resté à l'intérieur du bâtiment, afin d'assister sa cliente lors de son interrogatoire.

Dans une déclaration faite plutôt dans la journée par le sénateur Cheikh Ould Mohamed Znagui, président de la commission d'enquête, celui-ci a affirmé que la présentation de l'ex-Première Dame répond à une décision de la commission, donc ayant force de loi ; les débats se déroulent à huis clos.

Il est à noter que la même opération s'est déjà produite, la semaine dernière, afin de contraindre le secrétaire général de la Fondation Khattou Mint El Boukhary à déférer à la convocation de la commission d'enquête du Sénat.

Des sénateurs, en désaccord avec la méthode dont ils imputent l'excès au zèle du Directeur Général de la Sûreté Nationale le Colonel Mohamed Ould El Hadi se préparent à tenir une conférence de presse.

________________
Source: taqadoumy
(M) avomm
Jeudi 25 Septembre 2008 - 19:16
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542