Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Maître Mohamed Ould Laghdaf pour un débat franc


Maître Mohamed Ould Laghdaf pour un débat franc

Maître Mohamed Ould Laghdaf avocat à la Cour, membre du Réseau Africain pour le Développement Humain Durable (READHD), propose un débat franc sur les origines de la crise entre le législatif et l’exécutif

Les origines de la crise actuelle ne sont-elles pas liées au dysfonctionnement né de l'ingérence de l'exécutif dans la désignation à la tête des deux chambres d'élus issus d'une minorité parlementaire, à savoir 4 députés pour l’un, et pour le Président du Sénat une seule voix, la sienne ?




Cette situation inédite, n’explique-t-elle pas que ces deux présidents n’ayant aucune majorité pour les soutenir ne peuvent exercer leur autorité sur des élus qui les ignorent ?

Le débat ne doit-il pas commencer par la recherche des moyens pouvant protéger le pouvoir législatif de l’ingérence du pouvoir exécutif ?

Les importants pouvoirs concentrés entre les mains du Président ne sont-ils pas à l’origine de cette situation que nous vivons aujourd’hui ?

Autant de questions qui méritent un débat afin de permettre un fonctionnement normal des institutions parlementaires et la séparation des pouvoirs pour une réelle démocratie.

C’est dans ce cadre que j’invite tous les intellectuels, les décideurs, les hommes politiques, les responsables de la société civile à engager une réflexion constructive pour éviter de se retrouver dans des cas de figure où l’exécutif impose à la tête des deux chambres, des hommes ne disposant pas d’une majorité pour exercer pleinement leur mission.


___________
(M) avomm
Mercredi 1 Octobre 2008 - 00:32
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542