Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mali: plus de 10.000 réfugiés mauritaniens


Mali: plus de 10.000 réfugiés mauritaniens
Plus dix mille réfugiés mauritaniens, installés depuis une vingtaine d'années dans la région de Kayes, dans l'ouest du Mali, ont été recensés par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), indique l'organisation. "Le HCR a enregistré près de 10.500 réfugiés mauritaniens installés depuis une vingtaine d'années dans le cercle de Kayes, dans l'Ouest du Mali", est-il précisé dans le communiqué.

Quelque 80% des ressortissants mauritaniens recensés dans le cercle de Kayes (région frontalière à la Mauritanie) ont "clairement opté pour un rapatriement volontaire dans leur pays d'origine", selon le même communiqué. Pour un responsable du HCR, cité dans le texte, "les Mauritaniens du cercle de Kayes viennent - enfin - d'obtenir le droit le plus élémentaire pour un réfugié: celui d'être enregistré et de recevoir un document d'identification".

Entre 1989 et 1991, plusieurs dizaines de milliers de Négro-Mauritaniens avaient fui les violences interethniques sévissant dans leur pays d'origine et trouvé refuge au Sénégal et au Mali, où beaucoup se sont installés dans le cercle de Kayes et le reste dans la capitale, Bamako.

Le sort des "femmes veuves" de la région de Kayes, dont les époux avaient disparu lors d'un pogrom anti-noir avait particulièrement ému l'opinion internationale. Depuis janvier 2008, le HCR procède au rapatriement volontaire de plusieurs milliers de réfugiés mauritaniens installés au Nord du Sénégal.

Source: lefigaro
Vendredi 3 Juillet 2009 - 22:02
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541