Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie / Agression et tentative d’enlèvement d’un défenseur


Mauritanie / Agression et tentative d’enlèvement d’un défenseur
Paris, France, 7 avril 2009 — L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, un programme conjoint de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), dénonce l’agression physique et la tentative d’enlèvement par les forces de police de M. Boubacar Messaoud, président de SOS-Esclaves.

Selon les informations reçues, le 2 avril 2009, à l’occasion de la marche organisée par la Coordination des forces démocratiques (CFD), qui regroupe des partis politiques de l’opposition et des organisations de la société civiles, dont des organisations de défense des droits de l’Homme, pour dénoncer le putsch du 6 août 2008, M. Boubacar Messaoud, président de l’association SOS-Esclaves et membre de la Commission nationale des droits de l’Homme, a été attaqué sur les ordres du commissaire Ould Nejib par des éléments du commissariat du Palais de justice de Nouakchott, venus en renfort des forces de police anti-émeutes.



M. Messaoud, bien connu des forces de police du Palais de justice, aurait été visé à dessein et agressé par trois ou quatre policiers qui l’ont mis à genoux et l’ont assommé à l’aide d’un coup de matraque sur la nuque. Alors que M. Messaoud s’était évanoui, les policiers ont continué à le rouer de coup, l’ont traîné à terre puis ont tenté de le jeter dans le coffre arrière d’une voiture banalisée. Heureusement, deux passantes ont reconnu M. Messaoud, se sont jetées sur les policiers et ont crié le nom de M. Messaoud pour ameuter les passants.

M. Messaoud a dû se rendre à l’hôpital le lendemain pour passer un scanner. Plusieurs autres personnes, en majorité des opposants politiques, ont également été battues par la police lors de la marche du 2 avril 2009.

L’Observatoire dénonce ces violences et cette tentative d’enlèvement à l’encontre de M. Messaoud. L’Observatoire craint que ces menaces ne visent uniquement à sanctionner ses activités de défense des droits de l’Homme, en particulier ses récentes prises de positions en faveur du respect des libertés fondamentales, dans un contexte de crise institutionnelle en Mauritanie.

L’Observatoire exhorte la junte mauritanienne à cesser tout acte de répression envers l’ensemble des défenseurs des droits de l’Homme, se conformer aux dispositions de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’Homme, adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 9 décembre 1998, et, plus généralement, se conformer aux dispositions de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et instruments régionaux et internationaux relatifs aux droits de l’Homme ratifiés par la Mauritanie.


African Press Organization (APO)

FIDH
Mardi 7 Avril 2009 - 12:29
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Diko hanoune le 07/04/2009 13:16
Un militaire ne peut être démocrate.
Certains de nos amis se trompent en croyant que Aziz va changé quoi que ça soit.
Au contraire le peu de liberté qu'on a goûté avec la démocratie n'arrange pas un militaire.
Il veut que tout le monde se met en garde à vous dès qu'il dit un mot.
Les dirigeants de l'AJD/MR,OCVIDH et AVOMM doivent revoir leur copie.
Une promesse non écrite au cours d'un entretien n'est pas valable.
Ould Abdel Aziz n'a jamais prononcé le mot justice pour les victimes de la barbarie raciste en Mauritanie lors des malheureux événements.
En plus il parle du règlement définitif du passif humanitaire comment cela peut se faire sans juger les responsables?
Nous sommes sûres d'une chose,Aziz n'est pas préoccupé par les pratiques honteuses de l'esclavage.
Les victimes sont livrés à eux mêmes d'ailleurs depuis qu'il a fait son putsch il n'a pas adressé une seule phrase aux victimes de l'esclavage.
La lutte contre l'esclavage et ses dérives sont mis aux oubliettes par Aziz et son clan pro-putsch.

Diko hanoune
La vraie lutte pour la liberté continue.




2.Posté par hamady Coulibaly le 08/04/2009 13:08
Mon cher Hanoune pouvez vous m'expliquer ce qu'est la vraie lutte ? Qui en est le dépositaire? J'avoue ne pas avoir compris, je n'ai pas tellement d'expérience dans ce domaine et je veux bien me joindre à cette élite à la seule conditions que cela ne consiste pas à tirer à tout va sur tout ceux qui bougent même sur ceux qui ne bougent plus de derrière un clavier.
Boubacar ould Messoud n'a t-il pas dit qu'il est prêt discuter même avec le Diable pour trouver des solutions au problème mauritanien. Et je suis persuadé que dès qu'il se remettra debout il rencontrera ce général s'il en l'opportunité pour renouveler ces revendications. Et entrer dans la tanière du lion pour, les yeux dans les yeux, lui cracher la vérité sur le museau cela s'appelle avoir du courage. Je ne pense pas non plus que ce soit la fausse lutte.

3.Posté par diol séne le 10/04/2009 00:47
Le tortionnaire raciste et faschiste le caporal MOHAMED O/ HADY,fils du dictateur sanguinaire O/ Taya Allah chette chemlou,ne sait que tuer et torturer les noirs,mais la il a touché à une personnalité trés importante,il conduit le pays vers la guerre civile.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542