Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie : L'IRA décrète le 28 novembre Journée nationale de deuil


Mauritanie : L'IRA décrète le 28 novembre Journée nationale de deuil
Une ONG mauritanienne de défense des droits humains, l'Initiative de résistance du mouvement abolitionniste (IRA), a décrété vendredi 28 novembre, jour de la célébration du 48ème anniversaire de l'indépendance de la Mauritanie, "Journée nationale de deuil", en souvenir de la pendaison, à la même date en 1990, de 28 militaires Noirs à Inal, dans le Nord du pays.

Dans une déclaration publiée à Nouakchott, l'ONG dénonce ce lâche assassinat des 28 soldats mauritaniens.

Qui a été fait par leurs compagnons d'armes dans le cadre d'une "entreprise génocidaire orchestrée par les plus hautes autorités politiques et militaires d'alors qui visait l'extermination de l'élite de la composante Poular du peuple".

Evoquant la promesse de règlement du "passif humanitaire", faite dimanche dernier par le nouvel homme fort de la Mauritanie, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, l'ONG dénonce "une approche démagogique visant l'exploitation du désespoir des victimes, un escamotage de la question de l'impunité des auteurs de ces crimes, pour soustraire la responsabilité matérielle et morale de l'Etat".

Elle exige une enquête visant l'établissement de la vérité.

A l'occasion de la célébration du 30ème anniversaire de la fête nationale d'indépendance de la Mauritanie le 28 novembre 1990, des responsables de l'armée avaient, sous le règne de l'ex-président Maaouya Ould Sid'Ahmed Taya, fait pendre 28 militaires négro-mauritaniens.

Dans le cadre de la même purge, plusieurs centaines de soldats noirs ont été victimes d'exécutions extra-judiciaires dans différentes casernes du pays de septembre 1990 à février 1991.

L'IRA est un mouvement engagé dans la lutte contre toute forme d'esclavage, de racisme, de violation de droits humains et opposé à toute prise du pouvoir par la force.


Source: Panapress


Vendredi 28 Novembre 2008 - 22:28
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542