Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie : Les deux prisonniers de Guantanamo souhaitent leur rapatriement

Si rien n’est fait par leur pays, les deux détenus de Guantanamo risquent d’être transférés vers d’autres horizons. Aussi leurs proches en appellent-ils à leur président de la République.


Mauritanie : Les deux prisonniers de Guantanamo souhaitent leur rapatriement
(Correspondance) - Après 7 ans d’emprisonnement dans la prison de Guantanamo, Mouhamedou Ould Sillahi et Ahmed ould Abdel Aziz, deux mauritaniens qui viennent d’être innocentés et libérés par les tribunaux américains, risquent d'être envoyés vers d'autres cieux où ils ne seraient pas à l'abri de nouvelles poursuites, si le gouvernement mauritanien ne demande pas leur rapatriement. C’est, du moins, ce qu’a confié le président de l’Ipddmg (Initiative pour la libération des détenus mauritaniens du Guantanamo), M. Hamoud Ould Nebagha. Ce dernier, lors d’une conférence de presse organisée en présence de la famille des détenus, a demandé au gouvernement mauritanien d’agir vite avant que la base américaine ne soit fermée en janvier prochain. Exprimant toutes les peines qu’elles ont endurées depuis sept ans, les familles des victimes déclarent que le gouvernement mauritanien semble aujourd’hui tergiverser pour demander aux autorités américaines le rapatriement de leurs enfants. ‘Ils risquent d'être envoyés vers d'autres destinations où ils ne seraient pas à l'abri de nouvelles poursuites’, déclarent leurs proches.
Ould Nebagha a, pour sa part, exprimé ses craintes de voir les deux détenus mauritaniens transférés vers un pays autre que la Mauritanie, précisant que la libération des deux Mauritaniens les innocente des accusations portées contre eux, sachant que le Parquet général en Mauritanie avait déjà, dans une précédente déclaration, indiqué qu’il ne les poursuivra pas lorsqu’ils seront de retour en Mauritanie. Pour sauver les deux Mauritaniens d’un éventuel transfert vers d’autres horizons, il a lancé un appel au président mauritanien, M. Mohamed Ould Abdel Aziz, pour qu’il assume ses responsabilités historiques afin de sauver les deux citoyens mauritaniens souffrant de l’injustice à Guantanamo et d’exiger leur rapatriement, étant donné que la justice américaine les a déjà blanchis. Il a ajouté que leur transfert vers tout autre Etat serait inacceptable pour l’Initiative, les parents, et même légalement, car cette décision serait en contradiction avec le verdict de la Cour suprême.

Le frère du détenu Ahmed Ould Abdel Aziz, Mohamed Ould Abdel Aziz, a pour sa part appelé le Chef de l’Etat à accepter les garanties exigées par les Etats-Unis pour livrer les deux détenus. Ajoutant que dans le cas du transfert des détenus vers un autre pays, les autorités mauritaniennes en porteront la responsabilité historique, notant au passage que les Etats-Unis ont annoncé leur intention de fermer la prison de Guantanamo en 2010.

L’ancien détenu mauritanien à la prison Guantanamo, Sidamine Ould Sidi Mohamed a rappelé aux autorités que les conditions posées aujourd’hui pour libérer et rapatrier Mohamedou Ould Sellahi et Ahmed Ould Abdel Aziz sont les mêmes que celles qui furent exigées pour sa libération.

’L’Etat mauritanien n’a pas souffert jusque-là de son engagement pour ma libération alors que, comme moi, les deux prisonniers, Ahmed Ould Abdel Aziz et Mohamedou Ould Sellahi, ont été arrêtés dans des conditions abusives’, a-t-il précisé.

Mame Seydou DIOP
walfadjiri
Lundi 2 Novembre 2009 - 12:51
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542