AVOMM-INFOS
Samedi 20 Décembre 2014

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......

Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."

E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif:

Mme Rougui Dia, présidente

M.Amadou Bathily , secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, chargé de la communication et porte-parole

M. Demba Fall, trésorier

M. Ngolo Diarra, secrétaire chargé de l'organisation

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Mme Mireille Hamelin, webmestre

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie : Recrudescence des violences faites aux femmes


Mauritanie : Recrudescence des violences faites aux femmes
L'ONG mauritanienne Association de femmes chefs de familles (AECF) déplore "la recrudescence des violences contre les femmes qui continuent malheureusement à être couvertes par l'impunité" en Mauritanie, dans un rapport présenté à la presse ce jeudi à Nouakchott.

Sa présidente, Aminettou Mint El Moctar, a souligné qu'au cours de l'année 2011-2012, l'AFCF a pu relever 1 333 cas de violences conjugales, 302 violences contre des filles domestiques mineures, 343 mariages forcés, 272 viols contre des mineures et 16 victimes de cas de traite de fille.

"L'année 2011 a connu un cas de décès d'une jeune femme de 14 ans assassinée par son mari", a-t-elle déploré.

"Il s'agit de chiffres qui concernent seulement la ville de Nouakchott", a précisé Aminettou.

"Ce qui est, pour le moins regrettable c'est qu'il s'agit de chiffres qui ont tendance à l'augmenter à cause de l'impunité qui règne en l'absence de textes juridiques qui punissent la violence conjugale", a-telle souligné.

Elle a ajouté qu'il s'agit d'une situation qui "se complique davantage si l'on considère les difficultés d'accès à la justice des femmes et des ONG qui les soutiennent".

"Rare sont aujourd'hui, les réseaux de traite de jeunes filles qui ne disposent pas de leurs protecteurs au sein de la justice ou au sein de la police", a-t- elle assuré.

Enfin Mint El Moctar a lancé un appel à l'endroit des autorités mauritaniennes afin qu'elles agissent pour protéger les femmes face à la montée de la violence et à revisiter les lois existantes pour les harmoniser avec les chartes et conventions internationales de protection des droits et de la dignité des femmes dont le pays est signataire.



Source: afriquinfos
Vendredi 17 Août 2012 - 16:48
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 518