Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie: des manifestants anti-putsch dispersés par la police.


Mauritanie: des manifestants anti-putsch dispersés par la police.
Des dizaines de manifestants anti-putsch, qui réclamaient le retour au pouvoir du président mauritanien renversé Sidi Ould Cheikh Abdallahi, ont été dispersés par la police à coups de grenades lacrymogènes dimanche à Nouakchott, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Peu après 16H00 (locales et GMT), des manifestants ont commencé à se rassembler près de l'hôpital principal, en brandissant des portraits du chef d'Etat déchu, face à des policiers casqués et armés de matraques en criant "non à la dictature, vive la démocratie".

Ils brandissaient notamment un tract électoral de l'élection présidentielle de mars 2007, avec la mention: "Je vote Sidi 2007, le président qui rassure".



Des policiers ont ensuite pourchassé des manifestants, en distribuant quelques coups de matraques, les poursuivant jusque dans des commerces aux alentours.

AFP
Dimanche 5 Octobre 2008 - 19:14
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542