Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie: la session parlementaire s'ouvre sous haute surveillance policière


Mauritanie: la session parlementaire s'ouvre sous haute surveillance policière
Le parlement mauritanien a ouvert lundi sa session ordinaire dans un climat tendu, en raison d'une forte présence policière aux portes des deux chambres et du boycottage décidé par une trentaine de députés anti-putsch, a constaté un correspondant de l'AFP.

Des policiers étaient déployés dans les rues adjacentes et filtraient les passages, trois mois après le coup d'Etat militaire qui avait renversé le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi.

Le président du Front national de défense de la démocratie (FNDD, anti-putsch), Mohamed Ould Moloud, avait averti dans la matinée que les députés anti-putsch boycotteraient cette session ordinaire, "inutile et sans objet" en "l'absence d'un gouvernement légal et d'un président légitime".

Le président de l'Assemblée nationale, Messaoud Ould Boulkheir, applique pour sa part la politique de la chaise vide depuis le coup d'Etat.

L'ouverture de la session à l'Assemblée a été assurée par son vice-président Elarbi Ould Jedeine, qui a "vivement regretté les absences répétées et injustifiée du président" de l'Assemblée.

Il a convié tous les Mauritaniens à un "dialogue constructif pour éviter à notre peuple une situation dont il ne peut supporter les conséquences".

En revanche, les sénateurs anti-putsch ont fait le choix de participer à la session, y compris le président du Sénat Ba Mbaré. Ce dernier a prononcé un bref discours, sans faire mention du coup d'Etat, se contentant de souhaiter "plein succès à l'actuelle session ordinaire".

Des sources proches du président du Sénat avait pourtant affirmé à l'AFP que Ba Mbaré allait ouvrir la session "avec un mot dur vis-à-vis de la junte".

Le FNDD avait également assuré que les sénateurs anti-putsch "s'exprimeraient dans l'hémicycle pour s'opposer à toute collaboration avec les autorités militaires".

La grande majorité des parlementaires mauritaniens soutiennent l'action de la junte dirigé par le général Mohamed Ould Abdel Aziz. Mais les présidents des deux chambres du Parlement et "plus d'une trentaine de parlementaires" (sur 151) ne reconnaissent pas la légitimité du nouveau pouvoir, selon le FNDD.

Cette session doit notamment discuter de la loi de finance pour 2009.

_______________
Source: TV5
(M) avomm

Lundi 10 Novembre 2008 - 17:30
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542