Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie: le président déchu dit "catégoriquement non" à la concertation (TV5)


Mauritanie: le président déchu dit "catégoriquement non" à la concertation (TV5)


Le président mauritanien Sidi Ould Cheikh Abdallahi, renversé par un putsch en août, répond "catégoriquement non" à la "concertation" promise par le général au pouvoir, refusant de "légitimer" le coup d'Etat, dans un entretien au journal Le Monde daté de dimanche.


Soumis à des pressions internationales, le général putschiste Mohamed Ould Abdel Aziz s'est engagé la semaine passée à libérer le président déchu avant le 24 décembre et à entamer une concertation nationale le 27 décembre.

Le président déchu depuis le coup d'Etat du 6 août est actuellement en résidence surveillée dans le village de Lemden (250 km de Nouakchott).


"Quand on me dit "Acceptez donc de participer, le 27 décembre, aux journées de concertation" organisées par la junte, je dis catégoriquement non ! Répondre oui, ce serait légitimer le coup d'Etat et s'incliner devant le fait accompli", a affirmé M. Abdallahi.

"Je suis fermement décidé à lutter pour faire échouer ce coup d'Etat. Il est, par exemple, tout à fait possible que je me rende au sommet des chefs d'Etat de l'Union africaine (UA), fin janvier, à Addis-Abeba", a-t-il ajouté.

"J'ai été élu pour cinq ans, or le coup d'Etat a eu lieu quinze mois après ma prise de fonctions. Seul, le peuple mauritanien pourra me faire partir, et en s'exprimant de la même façon qu'il m'a fait venir", a-t-il poursuivi.

Interrogé sur la stratégie du général Abdel Aziz qui recherche le soutien des populations en affichant une politique de proximité favorable aux pauvres, M. Abdallahi a estimé qu'il fallait "se méfier des apparences", dénonçant un faux discours.

Le régime en place a annoncé l'organisation d'élections présidentielles en 2009 déjà rejetées par l'opposition au coup d'Etat qui réclame le retour du président Abdallahi. Selon l'agence officielle, la nouvelle loi de finances votée mercredi est majoritairement orientée vers des secteurs sociaux et la lutte contre la pauvreté.

L'Union européenne (UE) a menacé la Mauritanie de sanctions, qui pourraient passer par une suspension des relations diplomatiques ou de l'aide au développement (hors aide humanitaire).


Source: TV5

Samedi 20 Décembre 2008 - 20:15
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Badiallo le 21/12/2008 14:35
A quoi sert ce non catégorique?que peut faire Sidi entouré des Bojel,Ould Enahoui, des Mohamed ould Rzeizim(lequel n'a pas hésité à tirer à bout portant sur un citoyen implorant son intervention pour ne pas être déporté,alors qu'il était préfet de Bababé)et toute la clique de Ould Kebd ,Ould Waaghef ,ect....Nous savons tous que la democratie n'est pas pour aprés-demain en Mauritanie ce pays qui pratique encore l'esclavage et la discrimation dans tous les rouages de la société.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542