Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie: le président renversé se considère comme seul 'légitime'

"Je constate que je suis là, dans mon village natal, mais en tant que président légitime, je considère que ma liberté demeure restreinte et que je suis empêché d'exercer mes fonctions", a-t-il estimé.


Mauritanie: le président renversé se considère comme seul 'légitime'
Le président renversé par un coup d'Etat militaire le 6 août en Mauritanie, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, transféré jeudi dans son village natal où il est en résidence surveillée, se considère toujours comme le seul chef d'Etat "légitime".

"Je considère que je suis le président légitime de la Mauritanie même si je continue d'être privé de liberté" a-t-il déclaré d'un entretien téléphonique depuis son village natal avec la chaîne panarabe Al Jazeera.

Il s'agit du premier entretien accordé à la presse depuis son renversement par une junte.

M. Ould Cheikh Abdallahi qui se trouvait en résidence surveillée à Nouakchott depuis le coup d'Etat du 6 août a été transféré jeudi dans son village natal de Lemden, à 250 km (bien 250) au sud-est de Nouakchott.

Il a affirmé qu'il pouvait "recevoir des visiteurs, parler à la presse" mais qu'il n'était pas autorisé par le régime militaire à quitter les limites de son village natal, où il reste donc assigné à résidence.

Concernant la portée du "geste" fait par les putschistes, le président déchu a refusé de le considérer comme pouvant entrer dans le cadre "d'un assouplissement en faveur d'une solution de la crise".

"Je constate que je suis là, dans mon village natal, mais en tant que président légitime, je considère que ma liberté demeure restreinte et que je suis empêché d'exercer mes fonctions", a-t-il estimé.

Des responsables du Front national pour la défense de la démocratie (FNDD), opposé au putsch du 6 août en Mauritanie, se sont déplacés jeudi pour rencontrer le président déchu et doivent tenir une conférence de presse en fin d'après-midi.

L'Union européenne a donné jusqu'au 20 novembre à la Mauritanie pour libérer le président Ould Cheikh Abdallahi et restaurer "l'ordre constitutionnel", faute de quoi elle déclenchera un processus de sanctions.


________________
Source: romandie
Jeudi 13 Novembre 2008 - 18:46
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542