Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie: sit-in des anti-putsch contre la 'partialité' des médias publics devant la radio nationale à Nouakchott


Mauritanie: sit-in des anti-putsch contre la 'partialité' des médias publics devant la radio nationale à Nouakchott
Plusieurs dizaines de militants anti-putsch en Mauritanie ont organisé jeudi un sit-in devant la radio nationale à Nouakchott, près de trois mois après le coup d'Etat, pour protester contre "la partialité des médias publics" en faveur des "putschistes", a constaté l'AFP.

"Nous avons choisi la proximité de la radio pour protester contre la partialité des médias publics utilisés par les putschistes comme des porte-voix du général (Mohamed Ould Abdel Aziz), chef de la junte", a affirmé le porte-parole du Front national pour la défense de la démocratie (FNDD), Idoumou Ould Mophamed Lemine.

"C'est une nouvelle phase de domestication des medias utilisés pour dénigrer le président élu (Sidi Ould Cheikh Abdallahi, renversé le 6 août, ndlr) et désinformer l'opinion sur son véritable bilan" a-t-il déclaré, au nom de la coalition de partis dénonçant le putsch.

Le sit-in s'est transformé en une marche et a été dispersé par la police qui a fait usage de lacrymogènes et de matraques.

Un autre rassemblement anti-putsch était simultanément organisé devant le Sénat, où une commission d'enquête interrogeait Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, fils aîné du président déchu, sur le financement de la Fondation KB présidée par sa mère, dont il est vice-président.

M. Ould Cheikh Abdallahi a refusé de parler "en l'absence de ses avocats", adoptant la même "stratégie de silence" que sa mère, déjà convoquée deux fois par les sénateurs. Selon sa famille, il a argué qu'il ne reconnaissait pas la légalité de la commission créée après le putsch, durant une session extraordinaire convoquée par la junte.



_________________
Source: lemonde
(M) avomm
Jeudi 30 Octobre 2008 - 18:36
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542