Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie : un Guantanamito pour les candidats migrants


Mauritanie : un Guantanamito pour les candidats migrants
Cet été, comme chaque année, des milliers de migrants d'Afrique noire vont prendre la mer à bord de pirogues. Beaucoup embarquent de la côte mauritanienne, dans la ville de Nouadhibou. Là-bas, les autorités ont aménagé un centre de rétention, qu'on appelle « Guantanamito ».
Nouadhibou est un port de pêche en Mauritanie. Le poisson y est la principale richesse. Mais la mer ne rapporte plus assez. Alors les pêcheurs se sont reconvertis dans l’immigration. Des pirogues chargées de migrants partent chaque semaine de Mauritanie vers les îles espagnoles des Canaries. A tel point que, à Nouadhibou, toute une économie tourne autour du business de l'immigration.

Voir reportage :
http://www.rtbf.be/info/monde/immigration/mauritanie-un-guantanamito-pour-les-candidats-migrants-95421

Une ancienne école de la ville sert depuis 2006 de centre de rétention pour les étrangers soupçonnés d'avoir tenté d'émigrer irrégulièrement. Ce centre a été baptisé "Guantanamito" par les habitants. Ces étrangers seront ensuite expulsés vers le Sénégal ou le Mali. Guantanamito est surpeuplée et l’hygiène y est précaire. L'Espagne, avec l'aide du Croissant-Rouge mauritanien et de la Croix-Rouge espagnole, prend en charge les frais de fonctionnement du centre.

En 2008, Amnesty International a dénoncé les conditions de détention à Nouadhibou, les arrestations abusives et brutales, les expulsions collectives et l'absence de recours juridique. Cette politique "fait suite aux pressions intenses exercées par l'UE et notamment l'Espagne", selon l’organisation. A cet égard, Amnesty se dit "extrêmement préoccupée" par le "processus d'externalisation" de la politique européenne de gestion des flux migratoires qui a transformé, selon elle, certains pays africains en "gendarmes de l'Europe". Amnesty rappelle que la Mauritanie a signé en 2003 un accord avec l'Espagne qui l'oblige à réadmettre sur son territoire ses citoyens, mais également les ressortissants de pays tiers qui ont transité par ce pays.


Source: rtbf-info
Mercredi 1 Avril 2009 - 16:49
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542