Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Messaoud Ould Boulkheir: le Général limogé et sa clique ne pourront diriger le pays sinon vers sa ruine et vers la guerre civile


Messaoud Ould Boulkheir: le Général limogé et sa clique ne pourront diriger le pays sinon vers sa ruine et vers la guerre civile
Deux faits remarquables ont caractérisé cette folle journée dans la vie des Mauritaniens. Le premier est la fin de la réserve que s'imposait Monsieur Messaoud Ould Boulkheir en sa qualité de Président de l'Assemblée Nationale et le deuxième est la proposition de sortie de crise que le Président de la République a présentée dans un discours qu'il n'a pas pu lire et que son Porte parole, Monsieur Ahmed Ould Samba, prononcé à sa place au meeting que le Front a organisé cette après midi à Nouakchott.

Ce sont les bassesses et les humiliations délibérément orientées vers le Président de la République par la Junte et ses affidés, qui ont amené Ould Boulkheir à sortir de sa réserve et à monter au front. C'est la première fois, depuis ce triste 6 août 2008, que le Président de l'Assemblée Nationale s'adresse à la foule dans un meeting. Aucun mal pour le tribun Messaoud à retrouver ses marques. L'incision, la verve et le maniement du verbe feront le reste.

Dans un élan d'indignation sans feinte, Ould Boulkheir commence par s'emporter devant l'outrecuidance, l'impénitence et le manque de savoir vivre de la Junte. Comment, se demande Ould Boulkheir, admettre que l'on demande aux gendarmes d'importuner le Président de la République et d'insister pour lui demander de décliner son identité et de présenter les papiers de son véhicules?

Les putschistes, dira-t-il, on dépassé les limites du convenant. Trop d'humiliations. Trop de mépris adressé au Président de la République, qui est le Président de tous. La situation est grave et le Pays entre les mains d'irresponsables qui le mènent directement vers la guerre civile.

Et au Président Ould Boulkheir de poursuivre: "le Général limogé et le groupe qui le soutient ne pourront jamais gouverner la Mauritanie et ce quelque soit le type de dictature qu'ils nous imposeront. Si vous considérez que le Front ce n'est que 5 personnes, pourquoi avoir peur de laisser entrer dans Nouakchott le cortège du Président?

Ould Boulkheir parlera par la suite du nouveau promu au grade d Général, le chef de la Gendarmerie et membre du "Haut Conseil de l'Etat" pour dire de quelle façon il avait arrosé cette promotion. Une promotion inaugurée par la répression contre le Président de la République.

Dans un trait d'ironie qui lui est propre, Ould Boulkheir mettra en garde Ould Abdel aziz: Ould Cheikh Abdallahi avait nommé deux généraux qui se sont retournés contre lui. Vous, vous venez d'en nommer trois d'un coup...

En fin, Ould Boulkheir se demandera, en s'adressant au Général limogé: "qui a permis à Mohamed Ould Abdel Aziz de parler en notre nom? Nous, élus du peuple, ne lui avons jamais donné mandat pour cela. Le peuple non plus. Alors qui? Le seul dépositaire de la volonté du peuple mauritanien est Monsieur Sidi Mihamed Ould Cheikh Abdallahi, conclura-t-il.



Source: formauritania
Vendredi 23 Janvier 2009 - 02:37
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Badiallo le 23/01/2009 12:07
Eskey ma Messaoud, si tout les cadres de ce pays etaient aussi sincères et patriotes que toi! Nous sommes tous avec toi pour l'avénement d'une Mauritanie libre,démocratique ,égalitaire, juste et prosère.Qu'ALLAH nous aide.Amin

2.Posté par DIALLO le 24/01/2009 04:04
Aide toi d'abord et Dieu t'aidera. MESSAOUD n'est qu'un opportuniste comme tous les membres de FNDD et leur Général AZIZ. N'oublions pas notre combat au détriment de MESSAOUD et n'importe qui d'autres.

3.Posté par Abou le 24/01/2009 05:09
Combat tu écris écoute dis ce que tu veux dire avec ces mots notre combat. notre représente plusieurs raconte

4.Posté par diallo le 24/01/2009 17:50
Abou , tu perds ton temps à expliquer, il ne faut pas me faire dire des choses que j'ai pas envie de dire, tant que vous vous focalisez sur votre marionnette de SIDI, jamis nous nous entendrons. Sidi devrait rester à NIAMEY, il n'a même pas le niveau d'être ministre à plus forte raison de diriger un pays qui a un passé très douloureux.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542