Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Ministère de la Culture de la Jeunesse et des Sports : Qu'est ce qui doit changer?

"Mme Cissé Mint Boydé... son père Feu le Colonel Cheikh Ould Boyde et son frère en activité au sein de l'armée..."


Ministère de la Culture de la Jeunesse et des Sports : Qu'est ce qui doit changer?
Ce mercredi dans les locaux exigus du ministère de la Culture de la Jeunesse et des Sports l'effervescence a atteint son comble avec des bousculades dans les couloirs parce que les différents bureaux (qui ne sont d'ailleurs pas nombreux) affichaient complets parce que l'ensemble des "brebis galeuses" du département s'étaient données rendez-vous pour assister à la passation de service entre le Ministre sortant M.Sidi Ould Samba et Mme Cissé Mint Boydé, nouvellement désignée ministre de la Culture de la Jeunesse et des Sports.

Dans le cabinet du ministre le secrétaire particulier, tiré à quatre épingles, était assaillis de question sur le comportement du nouveau ministre, qu'il a entrevu seulement quelques minutes : "Comment est-elle?

Est-elle sympathique? Autant de questions pour tenter de cerner la personnalité de la nouvelle locatrice du bureau ministériel, qui est la deuxième femme après Mehla Mint Ahmed à occuper ce poste.

"chacun y va de son commentaire".

Dans les différents bureaux, les discussions tournent autour de la personnalité de la ministre: "C'est une femme très compétente qui a fait beaucoup de choses à la Direction du Tourisme", dit l'un des cadres du département, mis à la touche depuis un certain, et qui tente de faire comprendre à ses interlocuteurs qu'il connaît bien le nouveau ministre. Un autre, d'habitude très au fait de tout ce qui concerne les "nominés", indique bien connaître son père Feu le Colonel Cheikh Ould Boyde et son frère en activité au sein de l'armée: "c'est une petite sœur à moi", lance t-il pour attirer l'attention.

D'autres se mettent à parler de réalisations dans le domaine du tourisme à l'actif de la nouvelle ministre de la culture de la Jeunesse et des Sports. "Les grâces du nouveau ministre" Il faut dire que chacun veut montrer qu'il peut entrer dans les grâces du nouveau ministre. Seulement entre temps, le secrétaire particulier de l'ancien ministre (peut être aussi du nouveau) entre dans l'un des bureaux pour rappeler tout le monde à l'ordre parce que le ministre de la Culture de la Jeunesse et des Sports convoque son cabinet pour une première réunion de prise de contact.

Certains n'hésitent pas à capter au vol cette convocation pour dire que le nouveau ministre montre déjà son envie de travailler et de changer les choses. Le même scénario Seulement c'est toujours le même scenoria pour chaque nouveau ministre parce qu'il s'agit de se faire distinguer et surtout entrer dans les grâces du nouveau patron. D'ailleurs Directeurs centraux n'hésitent pas, dés connaissance du nom de leur ministre, à aller dans les boutiques de modes pour l'habiller tandis que d'autres s'occupent de l'équipement de la maison, etc.

Ce sont des vieilles que l'on connaît bien qui visent à s'attirer les grâces du nouveau maître des lieux et qui malheureusement marchent très bien. Seulement cette fois-ci, cette stratégie n'a pas beaucoup de chance parce que les Directeurs Centraux (qui pompent les ressources de leurs directions) n'ont certainement pas eu le temps parce qu'il n'y a pas eu de fuites et les nominations sont sorties tardivement. Entre le temps de dénicher la maison du ministre, il fait déjà très tard… D'autre part cette fois-ci, il s'agit d'une femme et c'est un peu plus délicat…

Une coquille vide.

D'autre part selon nos informations Mlle Cisse Mint Boyde, précédemment Directrice du Tourisme, est une femme de caractère et c'est d'ailleurs ce qui explique son choix à la tête du ministère de la culture de la Jeunesse et des Sports. Un ministère, qui malgré le titre, est une coquille vide parce que l'ensemble des secteurs n'arrivent toujours pas à décoller. En premier la Culture, malgré les succès enregistrés par les poètes, reste toujours en déca des attentes et manque cruellement d'initiatives malgré l'inépuisable facettes de notre culture qui ne se limite pas à la poésie. La jeunesse, le vide total En ce qui concerne les activités de jeunesse, c'est le vide total parce qu'il n'y a aucun programme au niveau du département.

Les journées culturelles et sportives, les auberges et les camps de jeunesse sont des prétextes pour dilapider les fonds et non des activités pour l'épanouissement de la jeunesse. D'ailleurs la plupart de ces activités ne sont exécutés que sur les papiers. La Direction de la Jeunesse, perdu au milieu d'un quartier au Ksar, n'est plus visitée par les jeunes qui se sentent abandonnés par ses responsables qui ont l'esprit ailleurs...

Le sport à la traîne.

Au niveau du sport tout est à refaire parce que notre pays, absent à tous les niveaux, est le dernier de la classe. Ceci est du à plusieurs facteurs dont la responsabilité incombe en premier lieu au département en charge du sport. Ce dernier au lieu de respecter la délégation du pouvoir signé par notre pays dans le cadre de la Charte Olympique la bafoue régulièrement créant un conflit de compétence qui dessert le sport. D'ailleurs la majorité des cadres du ministère sont à l'origine de la création des nombreuses fédérations sportives fictives.

Subventions insignifiantes et manque d'infrastructures sportives.

D'autre part les subventions sportives insignifiantes et le manque d'infrastructures sportives sont des freins essentiels à la promotion du sport. Le Complexe du Stade Olympique, le seul lieu praticable, est saturé et n'arrive même plus à jouer son rôle. L'absence d'une salle omnisports ne permet même pas d'envisager des compétitions internationales. C'est tout simplement honteux quand on voit les basketteurs se démenaient au terrain du Centre de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports, dans un terrain mal éclairé (et souvent coupé ces derniers).

Evidemment cette situation se répercute sur la participation de nos équipes aux compétitions internationales, qui se déroulent dans l'indifférence générale et surtout dans l'improvisation parce qu'en haut lieu on n'accorde pas d'importance au Sport. D'ailleurs ne dit-on pas parlant de la Direction des Sports qu'il s'agit plutôt de la "Direction des Oubliés".

La formation en recul dans le secteur.

En ce qui concerne la formation des cadres de la jeunesse et des sports relancée il y a deux ans, le Centre de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports, qui n'a pas été budgétisé cette année, risque de ne pas pouvoir continuer cette formation, qui même si elle est loin d'être complète, est importante pour le renouvellement des ressources humaines du secteur, dont la majorité des cadres ne sont pas loin de la retraite.

Les délégations régionales, l'image du département.

En ce qui concerne les délégations régionales de la Jeunesse et des Sports, elles ne ressemblent à rien et manquent cruellement de moyens et de ressources humaines. D'ailleurs au niveau des wilayas les délégués régionaux ne sont pas pris en considération et ne viennent à la wilaya que quand il s'agit de décharger les maigres crédits qui ne permettent même l'organisation d'un simple match de football. La plupart de ces délégués ne disposent même pas de bureaux, moins de véhicules... C'est dire que l'image du département est loin d'être reluisante.

Un vaste chantier qui exige beaucoup d'efforts.

Evidemment il s'agit d'un vaste chantier qui exige de la nouvelle ministre de la Culture de la Jeunesse et des Sports beaucoup d'engagements et surtout beaucoup d'assurance du côté de la Maison Brune parce que sans une réelle volonté politique, elle ne pourra rien faire. Cependant, elle doit d'abord balayer devant sa porte en choisissant ces collaborateurs et éviter de tomber dans les piéges des "prédateurs" qui se foutent la promotion de la Culture et encore moins du sport.

Au sein du département, il y a des cadres, qui ont des aptitudes mais qui sont malheureusement à la marge, à cause justement de ceux qui ont tendance à s'afficher à la "mauritanienne" par trafic d'influence ou par "budget" interposé de directions. La nouvelle ministre de la culture de la jeunesse et des sports aura les coudées franches et surtout la poigne nécessaire pour faire abstraction de tout cela et de donner au département un nouveau départ? Les premières réponses ne tarderont pas à tomber parce que la ministre, qui a déjà convoqué des réunions, donne l'impression de vouloir très rapidement aux problèmes.

Mohamed Feily dit Antar

source : Nouakchott Info
Samedi 15 Août 2009 - 13:54
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542