Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mise en dépôt de trois grands hommes d’affaires accusés de détournement


Mise en dépôt de trois grands hommes d’affaires accusés de détournement
Trois richissimes hommes d’affaires mauritaniens, en garde à vue depuis jeudi dernier, ont été mis sous mandat de dépôt mercredi soir à la maison d’arrêt de Dar Naim de Nouakchott, a-t-on appris de sources judiciaires.

Les trois hommes, Mohamed Ould Noueiguedh, Chérif Abdallahi et Abdou Maham, sont accusés de "recel de deniers publics détournés, participation au détournement de biens publics et de leur gaspillage, falsification de documents fiscaux", dans le cadre de l’affaire de la Banque Centrale.

Ils sont accusés d’avoir bénéficié entre 2001 et 2005 de transferts illicites de la part de la Banque Centrale de Mauritanie, dirigée à l’époque par Mohamed Lemine Ould Nagi, pour un total de 36 millions d’euros, selon le président mauritanien. L’ ancien gouverneur de la banque a été arrêté il y a un mois.

Les trois hommes d’affaires, en garde à vue à la brigade de la police chargée des crimes économiques, ont été transférés mercredi au palais de justice sous haute surveillance policière, au moment où plusieurs centaines de personnes tentaient de manifester contre leur détention.

Des affrontements ont même éclaté entre les manifestants et la police qui a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule et quadriller le palais de justice.

"L’affaire des banquiers porte sur 14 milliards d’ouguiya (36 millions d’euros) dont ont profité des individus sans contrepartie et sans présenter aucune prestation aux populations ou à l’Etat et ce montant doit être impérativement remboursé", a affirmé le président mauritanien Mohammed Ould Abdel Aziz.

Le chef de l’Etat, qui intervenait à l’occasion de la Journée de lutte contre la Corruption, s’est dit déterminé à lutter contre la "gabegie", la "corruption" et les "prévaricateurs", afin d’ éliminer les mauvaises pratiques qui ont "terni la réputation du pays et dévasté son économie".

La journée a été marquée par une marche de soutien organisée par le parti au pouvoir UPR, à laquelle avaient pris part plusieurs centaines de sympathisants de ce parti.

"Nous allons mettre en oeuvre tous les moyens pour lutter contre la gabegie et la corruption", a réitéré le président mauritanien, rejetant les critiques de l’opposition qui juge que les poursuites sont sélectives.

Source: Xinhua
Jeudi 10 Décembre 2009 - 16:16
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Fouta le 10/12/2009 20:46
J'espère ces Banquiers respecteront à leur sortie les pauvres mauritaniens qu'ils arnaquent depuis des décennies. Toute chose à sa fin. Pour la gabagie, le peuple devrait être solidaire avec Aziz . L'argent des contribuables devraient être restituer jusqu'au dernier centime sans conditions. Espérons que le tribalisme ne primera pas sur la justice encore dans ce pays complexe et plein de surprise.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541