Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Monsieur Issagha CORRERA a été relâché


Monsieur Issagha CORRERA a été relâché
Le ministre de l'Agriculture et de l'Elevage du Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, CORERA Issaga a été relâché par la police. Elle s'était présentée à son domicile à travers deux de ses représentants qui lui demandant de les suivre. Monsieur CORERA avait exigé la présentation d'un document officiel le convoquant et face à leur incapacité de le faire, avait refusé de les suivre. Penauds, ils étaient repartis pour revenir quelques temps après avec un renfort de deux véhicules Toyata, pleins à craquer de policiers en uniforme et une convocation. L'interpellation aura duré une demie-heure, le ministre est depuis, de retour à son domicile.L'on se souvient que Monsieur CORRERA avait sillonné les pays africains, en compagnie de Monsieur BA Boubacar Moussa, autre ministre du Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi en vue d'expliquer les positions du FNDD. Une chose est à retenir de cette nouvelle entrave à la liberté des personnes, la junte perd du sang-froid.

source/OCVIDH Nouvelles
Dimanche 19 Octobre 2008 - 20:41
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Ba moussa le 19/10/2008 22:15
Tant puisque Monsieur Correra a été relaché. Vive la Liberté vive La démocratie.

2.Posté par Alpha le 20/10/2008 04:11
En democratie,le pouvoir n'arrête pas un citoyen sans raison !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542