Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Monument de la renaissance africaine : Les Imams de Rufisque exigent sa démolition

Les Imams et Oulémas de Rufisque se sont réunis, ce mercredi, pour porter la réplique aux pourfendeurs de l’Islam qui soutiennent que le monument de la renaissance n’est pas un objet interdit par la religion. Pendant des heures, ces érudits qui dirigent des prières dans les grandes mosquées de la vieille ville se sont intéressés aux Hadiths et autres verstes du Coran qui interdissent la statue du président Wade.


Monument de la renaissance africaine : Les Imams de Rufisque exigent sa démolition
Les recherches de ces érudits sont fructueuses. Résidant au quartier Santhiaba, l’Imam Ndiaye précise que la décision qui est prise par les imams de Rufisque est neutre et non politique. ‘Nous donnons une position de l’Islam, telle que dit par le Coran. Il n’y a aucune interprétation et encore moins une exagération des imams’, soutient-il.

Les imams de Rufisque ont exigé de leurs condisciples de se fonder sur le concret pour étayer leurs propos. Ils ont ainsi demandé à chaque religieux de montrer le paragraphe qui dénonce la confection d’une statue par un musulman. ‘Nous demandons à Wade de l’enlever et de le détruire, car cette statue sera un malheur pour le pays. Nous avons vu beaucoup de Hadiths et de textes coraniques (surtout ceux venant du Prophète Mohamed) qui interdissent les statues. Nous avons appris par ces textes que c’est formellement illicite. Aïcha avait acheté un jour un petit coussin sur lequel était dessiné un animal qui ressemble beaucoup à un tigre, lorsque le Prophète est arrivé, le Messager n’a pas voulu entrer dans la chambre où était le coussin.

Aïcha très inquiète a demandé la cause de la colère du Prophète. Ce dernier lui dira que l’Islam a interdit de tels objets dans une maison. Et partout où cela se trouvera, les anges n’y passeront pas. Aujourd’hui, personne ne peut prouver le contraire. Nous disons haut et fort que les statues sont interdites’, clame l’imam Omar Ndiaye. Pour l’imam Ndiaye et ses condisciples, certains religieux ternissent l’image de la Ummah. ‘Il est même écrit que celui qui confectionne ces objets leur donnera la vie dans l’au-delà’, lance un imam.

Le ‘Monument de la renaissance africaine’ est une imposante structure en bronze, en construction à Ouakam, une commune d’arrondissement de Dakar. Il est construit sur l’une des deux collines volcaniques qui surplombent la capitale sénégalaise. Voulu par le président Wade, ce monument est aujourd’hui au cœur d’une polémique d’ordre esthétique, économique et religieux.

Najib SAGNA
walfadjiri
Jeudi 24 Décembre 2009 - 13:57
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par SEDIKH le 25/12/2009 17:35
c'est une honte pour la religion et une honte pour le peuple Sénégalais qui ne cesse de reculer
recule sur l'éducation
recule sur la region à cause des tarikhas
recule sur l'interpretation des hadiss
recule politique
recule democratique
recule sur tout
c'est honteux comme pays
c'est honteux d'être sénégalis à cause des ces dirigeants

c'est trop honteux
il n' y a plus d'étique au sénégal
il n' y a plus de moral au sénégale
il y a un laisser aller à tous les niveaux
des femmes qui sont ni africain ni europeen qui ont tout perdu comme moeurs ou coutume ou religieuse
c'est honteux
c'est juste trop honteux pour ce beau pays

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541