Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Ould Daddah : « Le RFD militera pour que l’agenda unilatéral du général échoue »


Ould Daddah : « Le RFD militera pour que l’agenda unilatéral du général échoue »
Le leader de l’opposition et président du RFD a présidé, samedi soir, à Riyadh (quartier populaire de Nouakchott), un meeting organisé par son parti, s’inscrivant dans le cadre d’une série de manifestations visant à expliquer la décision du boycott des élections du 6 juin prochain prise par le RFD.

Au cours de ce meeting, la parole a été, initialement donnée à la sénatrice de Riyadh Mme Mâlouma Mint Meiddah qui a appelé à la mobilisation pour un large boycott des prochaines élections qu’elle a qualifiées de « catastrophiques pour la Mauritanie ». Pour sa part, le député Abderrahmane Ould Mini, a insisté sur le fait que le RFD n’a jamais conclu d’accord avec aucun gouvernement, notamment celui issu 6 août 2008 qui s‘est emparé du pouvoir par la force.

Ould Mini ajoutera que le temps des coups d’Etats est révolu, soulignant qu’ils sont inacceptables aujourd’hui, avant de lancer un appel à l’endroit des militaires, les incitant à refuser les ordres de Ould Abdel Aziz qui, dira-t-il, « après sa démission, n’a plus de prérogatives en la matière ». Abderrahmane martèlera : « Ceux qui obéiront à ses ordres seront, inévitablement, jugés par la conscience collective et l’histoire ».

Ce sera alors au tour du leader de l’opposition de prendre la parole pour évoquer le rôle institutionnel et honorable de l’armée. Il rappellera la mission originelle des forces armées nationale qui, selon lui devrait s’arrêter à la défense de l’intégrité territoriale du pays, avant de dire que : « Malheureusement, il existe des prévaricateurs et des égoïstes dans les rangs de l’armée n’ayant plus de souci pour l’intérêt de ce peuple parce qu’ils ont les poches pleines».

Il ajoutera : « Ceux-ci sont devenus des théoriciens de la propagande qui produisent, chaque jour, de nouveaux concepts qu’ils mettent à leur propre profit, notamment celui de « Mauritanie profonde ». Il se posera la question : « Est-ce que la Mauritanie profonde signifie ceux qui seraient prêts à brader le peuple mauritanien, après avoir été disposés à vendre leur propre conscience contre les biens du peuple et les postes de responsabilité? »

Ould Daddah soulignera que le peuple mauritanien continuera, par tous les moyens légaux, la lutte contre l’agenda unilatéral, avant de préciser que : « La consistance de ce meeting est déjà un signe franc de ce refus ». Il poursuivra : « Le peuple mauritanien ne laissera pas ces gens continuer leur jeu en hypothéquant le pays et son avenir ».

Il terminera sur cette note : « Nous mènerons toutes nos actions conformément aux droits garantis par la constitution ».


Source: ANI




Dimanche 19 Avril 2009 - 17:52
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Ismael le 19/04/2009 18:34
Ould Daddah perd la mémoire. il est temps pour lui de se reposer. Il est pour le coup d'état du général, il n'a pas eu droit à son pain demandé, il part avec d'autres. Pour malheureusement éteindre lentement son parti.pauvre politique mauritanienne que de pitié et de traitrise.
il est temps de se décider et de voter aub on endroit. laissons ces vieux partis.




2.Posté par XMANDIALLO le 20/04/2009 00:54
Non seulement Ahmed est raciste, mais il ne sait pas ce qu'il veut. On ne peut pas être au four et au moulin. S'il yavait des maisons de repos, c'est là bas sa place, il est fini politiquement et mentalement il devrait consulter un psy.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543